Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 Septembre 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Ryan MacLellan: saisir sa chance

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le défenseur Ryan MacLellan a été acquis en retour d’un choix de 8e ronde en 2021.

En moins d’un été, Ryan MacLellan est passé de la ville de la LHJMQ la plus à l’est à celle à l’ouest du Québec. Le défenseur de 18 ans originaire de la Nouvelle-Écosse est cependant près à relever le défi que l’entraîneur-chef Mario Pouliot va lui offrir.

«Ce fut un été assez fou», a avoué Ryan MacLellan qui est passé des Screaming Eagles du Cap-Breton au Titan d’Acadie-Bathurst avant d’atterrir avec la meute. Je ne m’attendais pas à être échangé, mais je suis la route pour voir où elle va m’amener.»

Le directeur général du Titan Sylvain Couturier l’a convoqué dans son bureau pour lui annoncer la transaction. «Il m’a dit qu’il y avait une offre des Huskies. Que j’allais avoir plus de temps de glace ici et que, pour eux, avec une équipe en reconstruction, il préférait y aller avec des défenseurs plus jeunes. C’était gagnant pour eux et pour moi», a-t-il exposé.

«C’est une belle opportunité. J’ai hâte que la saison commence. C’est une belle ville. C’est différent avec le français, mais je commence à m’habituer», a-t-il ajouté.

Un défenseur two-way

Le défenseur de 5 pieds 8 pouces et 172 livres se décrit comme un défenseur bon dans les deux sens de la patinoire. «J’aime appuyer l’attaque et je suis capable de fabriquer des jeux», a-t-il mentionné.

«Je veux contribuer sur la patinoire. Si je réussis à bien faire, je devrai avoir plus de temps de jeu. Je vais me donner dans chacune des situations» - Ryan MacLellan

Il ne voit pas son gabarit comme une faiblesse. «La grandeur ne change pas grand-chose. Je dois seulement jouer intelligemment et bouger la rondelle rapidement. Je dois bouger mes pieds. À la fin, il faut être rapide et intelligent avec la rondelle.»

Adaptation

Arrivé la semaine dernière, Ryan MacLellan s’adapte encore à son nouvel environnement. «J’ai été surpris. La plupart parle anglais. Je pensais que ce serait entièrement en français et je me demandais dans quoi je m’embarquerai. Je ne savais pas comment ça serait», a-t-il avoué.

Le vétéran Tyler Hinam l’aide notamment dans ce processus. «Je ne connaissais pas Tyler Hinam personnellement, mais on a pratiqué cet été ensemble à Halifax. Il est plus vieux que moi, mais je crois qu’on va devenir de bons amis», a-t-il souligné.

Il a eu l’occasion de jouer son premier match hors-concours avec les Huskies face à Drummondville avant la Fête du Travail où il a terminé sa soirée de travail avec un différentiel de +2. «Je pense que j’ai bien joué. Je n’ai pas fait grand-chose de spécial, mais, pour un premier match, c’était correct», a-t-il précisé.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par