Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

13 Septembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Chrétien roulera aux Mondiaux en Autriche

L’Amossois a atteint tous ses objectifs cette saison

©gracieuseté - VeloImages

Charles-Étienne Chrétien

CYCLISME. Charles-Étienne Chrétien (Silber Pro) aura atteint tous ses objectifs cette saison, alors qu’il réalisera le dernier sur la liste en participant à la course sur route U23 des championnats mondiaux, le 28 septembre, à Innsbruck en Autriche.

Chrétien Silber

©gracieuseté - VeloImages

Charles-Étienne Chrétien (Silber Pro) dans l’échappée, lors de la première étape du Tour de Beauce.

L’Amossois a été sélectionné sur l’équipe canadienne à sa première année U23. Il s’agit de sa troisième participation, lui qui avait enfilé le maillot unifolié chez les juniors au Qatar (2016) et en Norvège (2017). S’il n’avait pu compléter en 2016, il a terminé au 45e rang l’an dernier.

La course sur route se déroulera cette année sur une distance de 180 kilomètres, avec un dénivelé assez significatif de 2910 mètres. Heureusement, le climat devrait être plus clément que les 40+ degrés du Qatar, se rapprochant davantage de ce qu’il a vécu en Norvège.

«Je suis content d’avoir été choisi, c’était l’un de mes objectifs cette saison. Je n’ai pas d’attentes particulières. C’est ma première année chez les U23. La moitié si ce ne sont les trois quarts des coureurs sont dans des équipes du World Tour (le circuit professionnel international). J’y vais d’abord pour l’expérience», a indiqué jeudi dernier l’athlète de 19 ans qui poursuit ses études en techniques forestières, au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue.

La Beauce

Il a beau être à sa première saison U23, le champion canadien junior 2017 n’en a pas moins impressionné les dirigeants de l’équipe Silber Pro, avec ses trois résultats dans le top 15 en dépit de son rôle de coéquipier et un début de saison retardé pour des raisons de santé.

«J’ai peut-être manqué le premier tiers de la saison, soit toutes les courses dans le sud. J’ai commencé à la fin de mai avec Winston-Salem (en Caroline du Nord), puis le Tour de Beauce (13-17 juin). J’étais déjà prêt pour la saison avec ce problème de santé, j’ai juste prolongé mon entraînement en attendant d’avoir le feu vert», confie Chrétien, qui n’a d’ailleurs pas tardé à s’illustrer, avec une 20e place au classement général en Beauce.

Il a eu moins de chance aux championnats canadiens au Saguenay, où il n’a pu terminer l’épreuve sur route, mais il a décroché la 7e place chez les U23 au contre-la-montre individuel. «J’ai peut-être fait 14 jours de courses UCI (Union cycliste internationale). Le calendrier était déjà limité cette année en Amérique du Nord, avec l’annulation de certaines courses, comme le Tour de Saguenay», souligne-t-il, déçu.

Chrétien Silber

©gracieuseté - VeloImages

Charles-Étienne Chrétien, arborant le maillot rouge du meneur chez les U23 au Tour de Beauce, en compagnie de son coéquipier Pier-André Côté (maillot jaune du meneur au classement).

Il épate au GP de Montréal

Sa participation au Tour de l’Utah, où il a décroché une superbe 12e place lors de la 1re étape en présence de cinq équipes du World Tour, était le premier objectif qu’il s’était fixé cette saison. Puis, plus la saison avançait, plus il rêvait d’une participation aux Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal, les seules épreuves du World Tour masculin en Amérique du Nord. Ce rêve s'est réalisé ce week-end, alors qu'il a pris le départ à Montréal, dimanche, avec l’équipe nationale.

«Ce sera une bonne préparation pour les Mondiaux. C’est une épreuve très difficile, avec un dénivelé total de 4500 mètres (dont 16 ascensions de la côte Camillien-Houde sur le mont Royal). Il y a toujours un ou deux Canadiens qui réussissent à prendre l’échappée. Sinon, on essaie de survivre», avait confié jeudi dernier celui qui s'est frotté à 9 des 25 premiersc coureurs au classement mondial.

Prenant la place de Bruno Langlois au sein de l’équipe canadienne, il aura finalement vécu toute une expérience. Le plus jeune des 143 participants, il s’est retrouvé pendant une bonne partie de la course dans l’échappée à cinq coureurs. Il a été largué dans la 11e des 16 ascensions de la montagne, après avoir aidé son coéquipier Adam Roberge. Charles-Étienne Chrétien a finalement abandonné, ayant épuisé toutes ses ressources pour rester devant le peloton des coureurs du World Tour.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par