Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

13 Septembre 2018

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

En route vers un duel de meute entre les Wolves et les Huskies

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’attaquant Félix Bibeau a hâte de vivre le premier match entre les deux meutes, soit celle des Huskies et celle des Wolves de Sudbury.

Les Huskies vont terminer leur calendrier préparatoire devant des arénas remplis à craquer à Timmins et à La Sarre. Au menu, un duel de meute entre les Huskies et les Wolves de Sudbury ainsi qu’une dernière manche de la Guerre de la 117.

Félix Bibeau convient que son équipe sera dans l’inconnu face à la formation du Nord-Est ontarien. «On ne sait pas trop à quoi s’attendre. On ne les connaît pas, ils ne nous connaissent pas», a-t-il mentionné.

Il reste qu’il ne s’agira pas d’un match comme les autres. «C’est différent. On essaie d’aborder les matchs de la même façon, mais il y a un petit quelque chose de spécial. Ça va être plaisant à vivre», a-t-il confié.

Le hockeyeur de 19 ans s’attend à du très bon hockey. «Ça va être un match physique. C’est une partie de notre game qu’on doit améliorer. Ça va être un bon test pour nous», a-t-il signalé.

«Notre équipe a du talent, mais on doit travailler sur notre implication physique. Pas nécessairement asseoir l’adversaire dans la troisième rangée, mais s’impliquer plus dans le jeu: la bâton sur la rondelle, jouer l’homme, jouer plus physiquement de façon intelligente» - Félix Bibeau

Occasion unique

Pour le pilote de l’équipe, Mario Pouliot, malgré le cachet spécial, l’important est d’offrir un meilleur rendement que lors du précédent match hors-concours. «Honnêtement, l’important est notre façon de jouer et de continuer à progresser. Je n’ai pas aimé notre discipline, notre niveau de compétition et notre façon de jouer offensivement et défensivement lors du dernier match contre les Foreurs», a-t-il expliqué.

«Ce sera une belle expérience. C’est toujours intéressant de voir les différences entre les ligues, mais on va se concentrer sur nous parce qu’on veut rebondir», a-t-il expliqué.

Ce match disputé à Timmins et celui disputé à La Sarre le seront devant de grosses foules, ce qui contrastera avec les autres parties disputées jusqu’à maintenant. «C’est une belle façon de terminer notre calendrier présaison. On va avoir de bonnes foules et c’est une occasion de vendre le hockey de la LHJMQ et notre équipe. Il va y avoir un cachet spécial», a évoqué l’entraîneur-chef.

Ce dernier a aussi l’intention de mettre Samuel Naud dans l’alignement partant lors de la rencontre disputée à La Sarre. «C’est important de faire ça quand un joueur joue dans son patelin. En plus, il joue du bon hockey dernièrement. Il a repris sa forme physique et il est tellement fort physiquement», a-t-il fait valoir.

Ça progresse

Sur le plan hockey, Mario Pouliot pensait être un peu plus avancé dans l’enseignement du système de jeu. Cependant, le long camp d’entraînement, suivi du départ de joueurs vers les camps professionnels, ont ralenti un peu le processus. «Mais quand je compare à l’an dernier, je suis à la même place qu’avec Acadie-Bathurst», a-t-il signalé.

Garnir le coffre à outils

Les Huskies peuvent compter sur la présence de leur entraîneur d’habiletés, François Borduas, cette semaine. «On devait avoir congé lundi, mais je l’ai fait venir pour travailler les habiletés individuelles. C’est un moment qui est bien choisi. On veut donner des outils à nos joueurs pour se développer», a soutenu Mario Pouliot.

Quelques joueurs ont vraiment démontré une soif d’apprendre. «Félix Bibeau, Vincent Marleau et Alex Beaucage ont pris cela très au sérieux. Dans le cas de Beaucage, il a le sens du hockey d’un professionnel, un lancer de professionnel. S’il peut prendre un peu plus de vitesse, ce sera tout un joueur», a confié le pilote des Rouynorandiens.

Mario Pouliot souhaite s’inspirer un peu de ce qui se fait dans la Ligue nationale de hockey pour développer ses joueurs. «Quand j’ai vu une pratique des Sénateurs d’Ottawa, il y avait un entraîneur d’habiletés qui était sur la patinoire après un morning skate avec les joueurs qui ne jouaient pas. On veut s’en inspirer un peu. Ça permet de continuer de développer nos jeunes joueurs. C’est un projet qu’on a avec François Borduas quand on sera sur la route. On ne sait pas encore combien de fois ce sera possible. De plus, ça nous permet d’amener une autre voix dans nos entraînements. On trouve ça intéressant», a-t-il expliqué.

Justin Bergeron et Peter Abbandonato de retour, trois joueurs toujours chez les professionnels

Au moment de mettre sous presse, le défenseur de 18 ans Justin Bergeron revenait de son camp avec les Bruins de Boston tout comme Peter Abbandonato (Blues de St. Louis. De leur côté, Samuel Harvey (Montréal), Zachary Émond (San Jose) et Rafaël Harvey-Pinard (Las Vegas) étaient toujours dans des camps professionnels.

Zachary Lauzon reprend l’entraînement

Le défenseur de 20 ans Zachary Lauzon a repris mardi l’entraînement de façon plus intensive. Rappelons que les médecins ont finalement identifié les problèmes du Valdorien.

Dans le cas de Hugo Després, la situation est beaucoup plus complexe. Il a toujours des problèmes en raison d’une commotion cérébrale. Sa situation sera réévaluée au cours de la saison, mais un retour semble, pour le moment, improbable.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par