Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

13 Septembre 2018

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le ministre des Transports vient appuyer Martin Veilleux

Il vient prêter main-forte au candidat Martin Veilleux

Le ministre des Transports vient appuyer Martin Veilleux

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le député d’Abitibi-Est Guy Bourgeois et le ministre André Fortin entourent Martin Veilleux, candidat libéral dans Abitibi-Ouest, devant l’une de ses affiches électorales.

ÉLECTIONS. Le ministre des Transports André Fortin est venu prêter main-forte au candidat libéral dans Abitibi-Ouest, Martin Veilleux, les 12 septembre.

«C’est vraiment le fun d’avoir André pour nous aider dans le comté. Il est venu faire une tournée. Je voulais lui montrer des choses qui ont de l’impact dans notre région, des choses que je pense qu’il est important qu’il voie en tant que ministre des Transports», a indiqué le candidat libéral dans Abitibi-Ouest, rencontré en compagnie de M. Fortin à son local électoral, le 12 septembre.

Il lui a donc fait visiter Norascon, l’un des plus importants entrepreneurs en travaux miniers et civils dans la région, ainsi que l’usine d’embouteillage d’eau Eska.

«J’en ai profité pour lui expliquer que dans la région, plusieurs routes sont construites en partie sur des eskers et des moraines ou à la limite sur du gravier provenant de ceux-ci. Je pense que c’est important, surtout en lien avec toute la sensibilité qu’on a dans la région pour la protection de nos aquifères», a fait valoir Martin Veilleux.

Une longueur d’avance

Le ministre Fortin a qualifié son court passage de très intéressant. «Je reconnais chez Martin les mêmes qualités que chez Guy (Bourgeois). C’est quelqu’un de très branché sur le milieu local ici et qui connaît les enjeux. Il est impliqué déjà dans plusieurs dossiers et il partira avec une longueur d’avance quand il s’agira de les défendre ou d’en faire la promotion à Québec», a-t-il souligné.

Étant à la tête de l’un des ministères économiques du gouvernement, il a également remarqué que la pénurie de main-d’œuvre semblait freiner le développement des entreprises de la région. «Il y a une des solutions qui nous différencie des autres partis en lice ici dans Abitibi-Ouest et c’est celle de l’immigration. Elle est revenue souvent dans les discussions qu’on a eues aujourd’hui, et tout le monde s’entend pour dire qu’on ne peut pas réduire les seuils d’immigration, notamment les seuils d’immigration économique au Québec», a-t-il déclaré, décochant une flèche au chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, qui veut réduire les seuils d’immigration.

Soutenir l’aéroport d’Amos

S’il priorise la sécurité de la route 117 et veut stabiliser les liaisons interurbaines en autocar avec un soutien financier accru d’entreprises comme Autobus Maheux, le ministre Fortin dit avoir reçu à Amos de bons commentaires sur la politique de mobilité durable pour les aéroports régionaux adoptée par son gouvernement.

«L’aéroport d’Amos est un moteur de développement économique pour votre région et ils ont de gros projets pour l’avenir. Amos veut développer son aéroport pour mieux desservir les citoyens et les entreprises d’ici, notamment au niveau de l’accès aux soins de santé pour les gens du Nord, donc il y a des investissements à faire et il faudra que le gouvernement soit au rendez-vous. Le programme qu’on a présenté semble bien cadrer dans ce qu’ils veulent faire», a-t-il affirmé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média