Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

13 Septembre 2018

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Stéphane Morin accusé du meurtre de Serge Paré

©Photo - Facebook

Serge Paré, la victime.

L’accusation est tombée comme une tonne de briques, jeudi après-midi au palais de justice d’Amos.

Stéphane Morin, 55 ans, de Val-d’Or, est accusé de meurtre non prémédité contre la personne de Serge Paré, 61 ans, lui aussi de Val-d’Or, en lien avec un événement survenu au cours des jours précédents dans le secteur du lac Opawica, à Desmaraisville, près d’une centaine de kilomètres au nord de Lebel-sur-Quévillon.

L’accusé, défendu par Me Pierre Grygiel, a comparu brièvement jeudi après-midi. Le dossier a été remis au 26 novembre pour comparution à Senneterre.

Des coups de feu entendus

La Sûreté du Québec a rapporté que vers 21h15 mardi soir, les policiers ont reçu l’appel d’un homme en crise et possiblement armé. Un périmètre de sécurité a alors été érigé autour de l’emplacement du suspect et le groupe tactique d’intervention a été appelé sur les lieux.

«Des coups de feu ont été entendus, indique-t-on dans un communiqué de la SQ. Après négociations, l’homme de 55 ans (Stéphane Morin) s’est rendu aux policiers sans incident. En entrant dans le chalet, les policiers ont découvert le corps inanimé d’un homme de 61 ans (Serge Paré), qui présentait des marques de violence», précise la police.

Morin a ensuite été rencontré par les policiers et l’enquête est menée par le Service des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, assisté des enquêteurs de l’Abitibi-Témiscamingue. Le suspect allait plus tard être arrêté et interrogé par les policiers.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Réalisé par