Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections provinciales

Retour

21 septembre 2018

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Les candidats s’affrontent sur les grands enjeux

Débats des candidats à Rouyn-Noranda

©Les candidats se sont affrontés dans de nombreux débats au cours de la campagne électorale.

Les candidats se sont affrontés dans de nombreux débats au cours de la campagne électorale.

Les candidats dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue avaient déjà participé à sept débats en date du 21 septembre.

Plus de 250 personnes ont assisté au débat organisé par le Réseau vigilance de l’Abitibi-Témiscamingue et l’Association générale étudiante de l’UQAT, le 19 septembre. Plus de 70 personnes ont assisté à celui de la Coalition pour les aînés, le 20 septembre. 

Ces débats se sont déroulés sous le signe du respect. Les candidats se sont tous prononcé en faveur de meilleures conditions de stage pour les étudiants et pour de l’aide psychologique afin de lutter contre la détresse aux études. 

Environnement 

Pour répondre aux enjeux environnementaux, les candidats avaient des propositions diverses. 

La candidate de Québec Solidaire (QS), Émilise Lessard-Therrien, a mis de l’avant le transport en commun, l’électrification des transports et l’indépendance énergétique: «On met fin à tout projet d’exploitation et d’exploration des hydrocarbures et on va adopter une loi sur l’obsolescence programmée.» 

Gilles Chapadeau, du Parti québécois (PQ), souhaite une plus grande indépendance du BAPE. Il a ajouté qu’il fallait retirer 300 000 voitures de la route et augmenter les redevances sur l’eau. «Dans un gouvernement du PQ, il y aurait un ministre du Climat, de l’Environnement et du Développement durable», a-t-il précisé. 

Candidat de Citoyens au pouvoir, Fernand St-Georges, s’est prononcé contre la croissance économique. «C’est ce qui a détruit la planète», a-t-il lancé. 

Pour sa part, Jeremy Bélanger, de la Coalition avenir Québec (CAQ), a suggéré d’augmenter l’exportation d’hydroélectricité. «Ce sont des centrales au charbon ou au gaz de moins. Il faut aussi étendre le réseau de bornes de recharges rapides pour les voitures électriques», a-t-il fait valoir. 

Candidat sortant, issu du Parti libéral du Québec (PLQ), Luc Blanchette a répété qu’il était en faveur d’un BAPE pour le projet de Sayona Mining à La Motte. «Notre gouvernement a mis 610 M $ en restauration des sites miniers», a-t-il rappelé. Il a aussi réaffirmé son soutien à la bourse du carbone. 

Déclarations 

Luc Blanchette a expliqué qu’être député représentait beaucoup de sacrifices. «J’ai travaillé pour la région. Je soutiens des engagements concrets», a-t-il affirmé en évoquant ses réalisations. Il a notamment rappelé que le PLQ proposait le transport en commun interurbain gratuit pour les étudiants et les personnes âgées. 

Selon Jeremy Bélanger, une nouvelle ère politique se lève: «Il faut miser sur nos forces et ne pas tout mettre sur la carte de crédit des générations futures.» Il a soutenu qu’il fallait valoriser davantage les professions en santé et avoir un meilleur financement des soins à domicile et pour les proches aidants. 

«Vous investissez dans une valeur sûre. Je suis un gars accessible et à l’écoute. J’ai pris des engagements locaux», a expliqué M. Chapadeau, en mettant de l’avant son expérience et son bagage. Il a donné son appui au groupes communautaires. Le candidat souhaitait de meilleures conditions de travail en santé et plus de soins à domicile. 

Émilise Lessard-Therrien a plaidé pour de la 2e et 3e transformation et pour que la région soit perçue comme «autre chose que de la matière première. J’ai envie d’être celle qui va aller se battre. Je ne nous laisserai jamais tomber!» Elle s’est opposée au temps supplémentaire obligatoire dans le réseau de la santé. Elle croit important de valoriser les métiers traditionnellement féminins. 

Pour le candidat du Parti conservateur du Québec, Guillaume Lanouette, il est temps de faire une plus grande place du privé en santé.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média