Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

17 janvier 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Les producteurs agricoles invités à apprendre l’espagnol

Une réponse à l’affluence de travailleurs étrangers

Pascal Rheault

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Ce cours répond à une demande grandissante, selon Pascal Rheault.

Pour une première fois en Abitibi-Témiscamingue, les producteurs agricoles pourront suivre des cours d’espagnol spécialement adaptés pour communiquer avec des travailleurs étrangers.

«Nous évoluons dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, a rappelé Pascal Rheault, président de la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles de l’Abitibi-Témiscamingue. Comme nous avons reçu plusieurs demandes de nos producteurs en ce sens, cette formation sera certainement bienvenue.»

Publicité

Défiler pour continuer

Actuellement, une douzaine de travailleurs dont la langue maternelle est l’espagnol ont été recrutés sur des fermes de la région, selon M. Rheault. Et leur nombre tend à augmenter assez rapidement.

«Comme nous avons reçu plusieurs demandes de nos producteurs en ce sens, cette formation sera certainement bienvenue» - Pascal Rheault

Emplacement plus central

La formation hebdomadaire sera dispensée à compter du 28 janvier à la Station de recherche agroalimentaire de l’UQAT à Notre-Dame-du-Nord. Elle sera également disponible par Internet en mode synchrone sur la plate-forme Zoom.

«Nous avons choisi la Station de recherche, car son emplacement est plus central, a spécifié M. Rheault. La technologie dont elle dispose, permet également de fournir la formation sur le Web à ceux qui ne peuvent se déplacer.»

Station Agroalimentaire

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La Station de recherche en agroalimentaire de l’UQAT dispose de locaux parfaitement adaptés à ce type de formation.

Sujets variés

Les 10 formations d’Espagnol Niveau 1, données par Natalia Zuazua Melón, enseignante spécialisée auprès de clientèles variées depuis 10 ans, porteront sur des sujets aussi variés que la prononciation, le vocabulaire, les nombres et les conjugaisons.

«Cette formation correspond à un besoin de communication efficace au quotidien entre l’employeur et l’employé de ferme, a rappelé Pascal Rheault. Elle vise également à faciliter la communication avec ces travailleurs, car ceux-ci auront également une adaptation à faire hors de leur travail avec les autres services dont ils peuvent avoir besoin dans leur nouveau milieu de vie. Et ici, nous n’avons pas forcément de communauté espagnole à laquelle ils peuvent se référer comme dans les grands centres urbains.»

Cette formation est mise sur pied avec la collaboration du Collectif en formation agricole de l’Abitibi-Témiscamingue, de la MRC de Témiscamingue et du gouvernement du Québec.

Pour information, il faut contacter Dominique Boutin au 819-762-0833 #319. Le coût d’inscription général est de 115 $ et de 55,50 $ pour les membres du Syndicat de la relève agricole de l’Abitibi-Témiscamingue.

Commentaires

18 janvier 2019

Nicole Lachance

J'aimerais savoir à quelle heure les cours pour l'espagnol

18 janvier 2019

Johanne Roy

Ça pourrait être aux travailleurs étrangers d'apprendre le français...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média