Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire et collégial

Retour

24 janvier 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

En tête des compteurs de la ligue après un an d’absence

Jasmin Riendeau

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Jasmin Riendeau et ses coéquipiers des Gaillards reprendront le collier dans la ligue collégiale les 2 et 3 février, à Rouyn-Noranda et à Amos, lors d’un important programme double contre les Phénix du Collège André-Grasset.

Si un trophée était instauré pour le retour de l’année au basketball collégial, Jasmin Riendeau en serait sûrement un sérieux candidat.

Après une année sabbatique en 2017-2018 pour s’offrir un voyage en Europe, le joueur étoile et capitaine des Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue occupe le 1er rang des compteurs de la conférence Sud-Ouest avec une moyenne de 23,6 points par match (189 points en 8 rencontres). Il domine aussi le circuit pour les tirs de trois points (29) et pour les lancers francs, avec un impressionnant taux d’efficacité de 90,2 % (46 réussites en 51 tentatives).

À sa troisième saison dans la ligue collégiale division 2, Riendeau ne cache pas son étonnement de se retrouver en tête des marqueurs, considérant son absence d’un an des terrains de basketball. «Oui, je suis surpris, vu que j’étais plus un passeur. Mais ça va bien, mon pourcentage (de réussite) est bon et je suis en confiance. Les gars m’alimentent très bien et j’ai pris de la maturité», explique le garde de 20 ans.

«Jasmin est une bougie d’allumage pour notre équipe. Il prend son rôle de capitaine au sérieux et pousse les gars à se donner à fond», souligne son entraîneur Jean Mercier.

Un voyage salutaire

Étudiant en technologie forestière au campus de Rouyn-Noranda, Jasmin Riendeau estime que son année sabbatique et son voyage sur le Vieux-Continent ont été salutaires pour lui.

«Ça m’a fait vieillir, ça m’a aidé au niveau de l’attitude, je gère mieux différentes choses, affirme l’athlète de Val-d’Or, qui a notamment séjourné en Roumanie, en Grèce, en Italie, en Suisse, en France et en Espagne.

«Je suis bien content d’être revenu, c’était un bon défi après un an sans jouer et c’est possible que je revienne avec l’équipe pour une quatrième saison l’an prochain. Beaucoup de gars pourraient être de retour avec les Gaillards, ce qui est encourageant», raconte-t-il.

Un produit des Intrépides de la polyvalente Le Carrefour, Riendeau est reconnaissant envers ceux qui l’ont aidé à progresser dans le basketball. «J’ai eu la chance d’avoir de bons coachs au secondaire tels Alain Groleau, Alain Beaudry et Jessy Roy», signale-t-il.

Son équipe en séries?

Jasmin Riendeau souhaite mener les Gaillards en séries éliminatoires cette année. Si la tâche n’est pas impossible, elle s’annonce ardue, l’équipe occupant le 6e rang sur 9 dans la section B avec une fiche de 3-5, à deux parties et demie de la 4e et dernière position donnant accès aux séries.

Qu’à cela ne tienne, le spectaculaire #15 croit que son équipe peut y arriver. «Nous pouvons être confiants pour la deuxième moitié de saison. On est capables de rivaliser avec tout le monde et se classer pour les séries, soutient-il. C’est vrai que nous avons échappé quelques parties que l’on aurait pu gagner durant la session d’automne, mais on a appris de ça.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média