Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

25 janvier 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Des élèves dans l’espace

Robot ecole d'iberville

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Maxime Major et Fahd Miloudi de l’équipe Robotique Cuivre et Or 6929 avec le robot qui leur a permis de remporter la compétition du 24 novembre.

Des élèves de l’Abitibi-Témiscamingue ont participé à la compétition de robotique de la ligue LEGO FIRST à l’École D’Iberville à Rouyn-Noranda, le 25 janvier. 

Pour l’occasion des jeunes de 9 à 14 ans, regroupés au sein de cinq équipes, devaient identifier et solutionner des problématiques au sein d’une mission spatiale simulée. L’équipe gagnante devra se rendre à Montréal pour représenter la région lors de la finale provinciale de la compétition le 28 février. L’équipe qui remportera la finale se rendra par la suite à Detroit, du 24 au 27 avril pour participer au championnat <@Ri>FIRST<@$p>.  

Champions 

Le 24 novembre dernier, l’équipe Robotique Cuivre et Or 6929 des élèves en concentration robotique de l’École D’Iberville a remporté le championnat BetaBots, qui se déroulait à l’école Jeanne-Mance de Montréal. Les membres de l’équipe se rendront aussi à la compétition du 28 février dans l’intention d’y remporter le premier prix dans leur catégorie et de participer à la compétition de Detroit. 

La concentration en robotique permet aux jeunes de s’investir à fond dans un projet et de travailler en équipe pour résoudre de problèmes complexes.  

« J’aime essayer des choses, construire des choses. C’est littéralement ce que l’on fait avec notre robot. On fait la conception à l’ordinateur en 3D, on prépare nos pièces, on les assemble, on s’assure que ça fonctionne. Ensuite on arrive dans la vraie vie, il y a des partenaires qui fabriquent des pièces, on en fabrique d’autres, on assemble les boîtes de vitesse pour finir avec un mécanisme qui a beaucoup d’allure, la plupart du temps, » a confié Sami Goul-Duclos, membre de l’équipe Robotique Cuivre et Or 6929. 

robot ecole d'iberville 2

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média