Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

30 janvier 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

«En 2019, Falco sera moins sur le terrain plus sur le papier» – Luc Lessard

Falco prévoit se concentrer sur la recherche de financement et sur la signature d’une entente qui lui permettra d’avoir accès au gisement Horne 5 au cours de la prochaine année.

L’année 2019 s’annonce occupée pour Ressources Falco même s’il sera moins question d’exploration pour la société minière. Recherche de financement, formation d’un comité consultatif et préparation des audiences du BAPE sont quelques-uns des projets sur sa table.

Un des enjeux principaux pour Falco consiste à trouver le financement qui lui permettra d’aller de l’avant avec le projet Horne 5 à Rouyn-Noranda. À cet égard, le PDG de la société, Luc Lessard, demeure conscient que le milliard de dollars requis pour exploiter le gisement d’or et de cuivre est plus difficile à obtenir qu’il ne l’aurait souhaité. Falco est, entre autres, toujours en pourparlers avec le gouvernement du Québec afin d’obtenir du financement dans le cadre des programmes déjà établis. 

«Le projet est toujours là, a-t-il confié, en entrevue. Comme société junior, on doit composer avec une réalité plus difficile. Il faut rebâtir notre stratégie de financement et adapter notre cadence aux réalités du marché en ce moment. Il faut être plus créatif et amener les investisseurs à croire en nos projets et mieux vendre ceux-ci pour obtenir leur participation.» 

M. Lessard a assuré que Falco travaillait très fort en ce moment. «On n’est pas en vacances, a-t-il lancé. Horne 5 est un bon projet. Mais on s’est rendu compte que la priorité, c’est de régler le papier pour faire avancer les choses.»

Publicité

Défiler pour continuer

«On s’est rendu compte que la priorité, c’est de régler le papier pour faire avancer les choses» - Luc Lessard 

Poursuite des négociations 

Un des principaux freins au développement du projet Horne 5 est la négociation d’une entente avec une tierce partie – dont l’identité demeure confidentielle – pour obtenir l’accès au gisement. Les discussions entre Falco et cette tierce partie se poursuivent sur une base régulière. 

«Le travail progresse moins rapidement que prévu et il faut vivre avec la situation, a mentionné Luc Lessard. Il faut comprendre que la tierce partie n’a pas uniquement notre dossier à traiter. Je vous rassure: le dossier est toujours ouvert. Nous nous sommes donnés l’année 2019 pour faire en sorte que l’on puisse recevoir l’ensemble des autorisations de la tierce partie. On devrait avoir des conclusions au cours des prochaines semaines ou des prochains mois.» 

Audience du BAPE 

Falco a par ailleurs l’intention de poursuivre tout au cours de l’année les démarches entreprises afin de s’inscrire dans le processus régulier du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE). 

«Ça ne veut pas dire que nous allons passer devant le BAPE, mais nous voulons faire la demande d’une audience publique. Je crois que cela pourrait être possible dès le début de l’année 2020», a indiqué M. Lessard. 

Déjà, en 2018, Falco a remis son étude d’impact sur l’environnement au Registre d’évaluation environnementale du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. La société désire avoir une approche proactive avec la communauté. C’est pour cette raison qu’un comité consultatif sera mis sur pied sous peu. 

«C’est important de créer ce comité dès maintenant, a déclaré Luc Lessard. Lorsque nous allons arriver dans le processus d’audience publique, nous allons pouvoir dire nous avons déjà mis en place eu des rencontres avec la communauté. Cela nous tient à cœur de connaître les préoccupations de la communauté. Nous voulons travailler en partenariat avec elle.»

Commentaires

31 janvier 2019

Georges Marcotte

Ça ressemble de plus en plus à la préparation pour la fin des activités d'un projet extraordinaire mort-né !!! La grenouille voulait être plus grosse que le bœuf !!! Triste fin pour les petits investisseurs qui y ont cru dès le départ et qui vont perdre leur mise et tout ça, chez nous, devant nos yeux incrédules ...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média