Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

01 février 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Olymel soigne ses relations de bon voisinage

Une 4e maternité porcine voit le jour au Témiscamingue

Étienne Hardy

©Gracieuseté

Après avoir présenté le projet des Fermes boréales, Étienne Hardy a répondu aux questions des visiteurs.

La 4e maternité porcine des Fermes boréales aménagée au Témiscamingue entrera en fonction le 11 février avec l’arrivée de 1600 nouvelles cochettes. Autour de 150 invités ont pu visiter les installations avant leur arrivée.

«Notre objectif d’implanter une nouvelle maternité en moins d’un an s’est pratiquement réalisé dans les délais prévus, a indiqué Étienne Hardy, directeur principal production porcine Est du Canada chez Olymel. Nous avons révisé notre échéancier en fonction de la disponibilité de la main-d’œuvre au niveau de la construction. Et ç’aura été une maternité par année, en fin de compte.»

La construction de la 5e et dernière maternité porcine devrait débuter dès ce printemps, selon M. Hardy. Il ne peut pas indiquer à quel endroit cela se fera, mais des pourparlers seraient sur le point de trouver une issue favorable.

«Nous avons eu des échanges avec cinq municipalités en fonction de différents sites potentiels, mais je pourrais vous dire que plusieurs ont été éliminés pour différentes raisons. D’autres sont encore actifs. Nous concentrons présentement notre énergie sur l’un d’eux et nous devrions être en mesure de faire une annonce sous peu», a-t-il noté.

Fermes boréales

©Gracieuseté

La 4e maternité porcine débutera ses activités de production en février à Saint-Eugène-de-Guigues.

«Nous avons demandé aux propriétaires du terrain d’inviter les voisins afin que nous puissions établir un premier contact en vue d’entretenir des relations de bon voisinage.» - Étienne Hardy

60 M $ investis

Au terme de la phase 1, qui comprend cinq maternités porcines, près de 60 M $ auront été investis par Olymel au Témiscamingue, selon Étienne Hardy. «Cela inclut les bâtiments et toutes les infrastructures liées aux alentours de chacune des maternités, soit les acquisitions et les aménagements de nos installations», a-t-il précisé.

Bon voisinage

Environ 150 personnes ont pu visiter, sur invitation, la maternité porcine située sur la montée Gamache à Saint-Eugène-de-Guigues, le 31 janvier. Il s’agissait d’élus, de différents décideurs, de collaborateurs impliqués dans le projet et de voisins du site Jacques. Ceux-ci ont pu effectuer une visite libre après avoir assisté à une présentation des Fermes boréales.

«Nous avons demandé aux propriétaires du terrain d’inviter les voisins afin que nous puissions établir un premier contact en vue d’entretenir des relations de bon voisinage, a souligné M. Hardy. À notre grande satisfaction, les gens étaient très intéressés par le projet. C’est une façon de faire que nous apprécions. Quand les gens touchés relèvent des irritants, nous faisons tout en notre pouvoir pour y remédier.»

Fermes boréales

©Gracieuseté - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Autour de 150 visiteurs ont répondu à l’invitation de Fermes boréales, le 31 janvier.

Le Comité de suivi, qui compte dans ses rangs des représentants de chacune des municipalités hôtesses des maternités, est toujours en place. «Ce comité nous fait part des commentaires reçus des populations, a rappelé Étienne Hardy. Nous travaillons toujours à mieux informer les gens et à régler les problèmes s’il en survient.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média