Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

04 février 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Meurtre de Serge Paré: dossier reporté d'une semaine

Serge Paré

©Photo - Archives

Serge Paré, 61 ans, la victime.

Le dossier de meurtre de Stéphane Morin, en raison des circonstances, est en train de faire le tour des palais de justice de la région.

Après Amos en septembre et Senneterre en novembre, l’individu de 55 ans devait comparaître lundi matin à Val-d’Or pour subir son enquête sur remise en liberté, mais celle-ci a été remise au 11 février à Rouyn-Noranda, le juge Richard Grenier, de la Cour supérieure, n’ayant pu se rendre en Abitibi à cause de problèmes d’avion, nous a-t-on expliqué.

Rappelons que Stéphane Morin est accusé de meurtre prémédité (1er degré) sur la personne du Valdorien Serge Paré, 61 ans, pour des événements survenus en septembre dernier dans un chalet du lac Opawica, près de Desmaraisville, au nord de Lebel-sur-Quévillon.

Morin, lui aussi de Val-d’Or, doit également comparaître au palais de justice de Senneterre le 19 février, cette fois pour orientation, à savoir s’il plaide coupable ou non coupable aux accusations qui pèsent contre lui. Les avocats au dossier sont Me Pierre Grygiel pour la défense et Me Christian Leblanc pour la Couronne.

Publicité

Défiler pour continuer

Détenu depuis son arrestation à la mi-septembre, Stéphane Morin avait d’abord été accusé de meurtre non prémédité (2e degré), avant que l’accusation ne soit changée pour meurtre prémédité, la plus grave accusation du Code criminel, suite à l’ajout de nouveaux éléments de preuve.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média