Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

06 février 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Ivresse au volant: un incorrigible envoyé en prison pour deux ans

Justice

©Photo - Archives

Les plus récentes frasques d’un incorrigible récidiviste de l’alcool au volant l’ont conduit directement en prison.

Daniel Provencher, un homme de 42 ans dont la dernière adresse officielle est à Sherbrooke, a récemment écopé de deux ans moins un jour de détention (pour que la peine soit purgée dans une prison provinciale), au palais de justice de Val-d’Or, après avoir plaidé coupable à divers chefs d’accusation en lien avec des incidents survenus le 28 décembre dernier.

Arrêté avec un taux d’alcoolémie affichant le double de la limite permise au terme d’une course folle aux commandes d’une voiture volée, l’individu en était à sa sixième infraction en matière d’ivresse au volant et n’avait plus de permis de conduire.

«Dans son dossier, il avait déjà des antécédents de vol de voiture (15 mois de prison), de fuite de la police et de conduite dangereuse. Il a accepté la première offre qu’on lui a faite (deux ans de prison)», a souligné le procureur de la Couronne, Me Jonathan Tondreau.

À 100 km/h dans une zone de 50

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Daniel Provencher a été à la hauteur de sa réputation et de son palmarès, le 28 décembre dans les rues de Val-d’Or.

Selon les faits rapportés au tribunal et reconnus par l’accusé, celui-ci a d’abord volé un véhicule en marche stationné devant un dépanneur, avant de se diriger vers le boulevard Jean-Jacques-Cossette, où des policiers alertés du vol de voiture l’ont capté roulant à 100 km/h dans une zone de 50.

«Il a traversé le carrefour giratoire de bord en bord, où des pièces ont volé en éclat, pour ensuite tourner à gauche au Vic Cantine en passant dans le banc de neige…, a relaté Me Tondreau. Il a ‘’clenché’’ dans le stationnement du Vic et frappé deux véhicules, avant de continuer dans des rues résidentielles et de s’immobiliser dans un banc de neige. Les policiers l’ont alors arrêté, et à partir de là, il a très bien collaboré avec les autorités», a indiqué le procureur.

Multiples accusations

Après que Daniel Provencher ait plaidé coupable à des accusations d’avoir conduit avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite, de conduite dangereuse, de ne pas s’être arrêté alors qu’il était poursuivi par la police et de vol de véhicule, le juge Claude P. Bigué, de la Cour du Québec, a entériné la suggestion commune de la défense et de la Couronne en lui imposant une peine de deux ans moins un jour de prison, assortie d’une interdiction de conduire de cinq ans.

«À partir de là, ce sera à la SAAQ (la Société de l’assurance automobile du Québec) de gérer le dossier et de déterminer si Monsieur pourra conduire de nouveau un jour», a signalé Me Jonathan Tondreau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média