Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 février 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Maison des aînés de Palmarolle : une victoire citoyenne

Aline Bégin

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Aline Bégin, était prête à rentrer avec ses 22 concitoyens, une fois la résolution adoptée.

Une vingtaine de citoyens de Palmarolle ont pratiquement fait une ovation lorsque la résolution demandant l’autorisation au Ministère de la Santé d’aller de l’avant pour leur Maison des aînés a été adoptée au CA du CISSS-AT qui se tenait à Ville-Marie le 7 février.

Ils étaient 22 à avoir fait le trajet au Témiscamingue malgré une température incertaine : des membres du comité de travail, de simples citoyens qui tenaient à être présents pour ce moment historique pour leur communauté.

«Pour moi, ce n’est pas une simple Maison pour aînés, c’est une Maison citoyenne pour des aînés, a fait remarquer la présidente du comité, Aline Bégin pendant la présentation aux membres du CA. Elle répond aux besoins du milieu, le milieu s’est mobilisé pour faire avancer le projet.»

Toutefois, lorsque la présentation, semblable à celle qui avait été faite aux citoyens de Pammarolle le 30 janvier, s’est conclue par une résolution unanime d’aller de l’avant, Mme Bégin avait des étoiles dans les yeux et le cœur léger.

Citoyens Pamlarolle

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Voilà des citoyens qui avaient le sourire facile avant de quitter Ville-Marie pour rentrer à Palmarolle.

«Pour moi, ce n’est pas une simple Maison pour aînés, c’est une Maison citoyenne pour des aînés.» - Aline Bégin

Une victoire

«C’est une victoire du milieu, s’est-elle réjouie. On a poussé tellement fort, la population était toute présente. Ce sont les premières esquisses de l’œuvre. C’est le ministère et le CISSS-AT qui feront le reste. Mais la mobilisation citoyenne se poursuivra une fois la Maison des aînés construite, cela fait partie de notre mode de vie. Nous sommes une communauté qui s’implique.»

Deux ans et demi

D’après le président directeur général du CISSS, Yves Desjardins, il serait envisageable que la Maison des aînés voit le jour d’ici deux ans et demi. «Une fois que le ministère nous aura autorisés à poursuivre ce projet, ce serait des délais normaux pour le réaliser, a-t-il noté. Il faudra d’abord qu’il réponde tant aux critères de construction, qu’aux critères cliniques pour cette clientèle spécifique.»

Une fois cette première étape franchie au ministère, il s’agira de préparer les plans et devis, les faire approuver, aller en appels d’offre. M. Desjardins s’est dit très confiant que tout se déroule pour le mieux, d’autant plus que ce projet répond à la philosophie du CISSS-AT de travailler en collaboration et en cohérence avec les besoins du milieu. Il envisage même de construire une seconde Maison des aînés dans la région.

Commentaires

8 fvrier 2019

Eric Lamoureux

13. 5 MILLIONS ÊTES VOUS SUR DU PRIX. Sa fait cher $ la chambre 24 chambres

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média