Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

11 février 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Raôul Duguay se porte à la défense de l’esker

Il devient le porteur d’eau national des comités de citoyens

Raoul Duguay eau

©gracieuseté

Raôul Duguay lève son verre pour l’esker.

ENVIRONNEMENT. Les trois comités de citoyens voués à la protection de l’esker Saint-Mathieu-Berry ont profité d’un rassemblement populaire le 10 février à La Motte et Saint-Mathieu-d’Harricana pour dévoiler l’identité de leur porteur d’eau national: Raôul Duguay.

Le poète, philosophe et humaniste engagé originaire de Val-d’Or a décidé de s’investir entièrement dans cette cause qui n’est pas si nouvelle pour lui. Il a été représentant des porteurs et porteuses d’eau pour la Coalition Eau Secours de 2002 à 2014.

«Grâce à son implication, il permet à notre cause de traverser le parc de La Vérendrye afin que le ministre de l’Environnement entende haut et fort que nous demandons que le projet de mine à ciel ouvert de Sayona soit soumis au BAPE», a déclaré Louise Leboeuf, du comité Nouvelle Vision de La Motte, en le présentant à la soixantaine de personnes réunies au sous-sol de l’église de St-Mathieu.

Louise Leboeuf Raoul Duguay verre

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Louise Leboeuf, Raôul Duguay et les personnes présentes ont levé leur verre pour l'esker... et pour le 80e anniversaire du poète, qu'il célébrera le 13 février.

Jasmin Gagné esker

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Jasmin Gagné, 13 ans, a livré un message en faveur de la protection de l'esker et de l'environnement pour les générations futures, dont la sienne.

Une fierté

«Je lève mon verre à notre esker», a d’abord déclaré Raôul Duguay par vidéoconférence. Il a ensuite félicité et remercié les gens présents pour leur engagement envers la protection de l’esker. «C’est non seulement une responsabilité et un devoir, mais ça devrait être une fierté que de protéger l’un des joyaux que la nature a placés en ce lieu en Abitibi et qui donne la meilleure eau au monde», a-t-il poursuivi.

Raôul Duguay a précisé qu’il n’était pas contre le développement économique, mais qu’il fallait trouver un équilibre avec l’écologie. Or, il estime que le projet Authier Lithium, de Sayona Québec, ne reçoit pas l’acceptabilité sociale, en raison notamment d’un manque de transparence de la société minière. C’est pourquoi il réclame que le projet soit soumis à des audiences publiques du BAPE.

«Si ce projet n’est pas soumis au BAPE, on va s’en mordre les doigts. On va payer cher cette profanation» - Raôul Duguay

Seul le BAPE…

Il a aussi dit éprouver un malaise avec le fait que la Municipalité de La Motte se soit rangée derrière le projet sans consulter sa population et sans réclamer qu’il soit assujetti au BAPE. «La question est de savoir si on travaille pour la vie ou si on travaille pour le profit. L’un n’empêchant pas l’autre, entendons-nous. Si tout est fait selon les règles et le respect de l’environnement, et qu’on nous donne la preuve… et seul le BAPE peut nous donner une preuve certaine qu’il n’y a pas de danger», a-t-il déclaré.

Avec la pétition qui était sur le point de franchir les 5000 signatures (5171 lundi matin) pour demander que le projet soit soumis au BAPE, Raôul Duguay souhaite doubler cet appui. Il a aussi annoncé que d’autres artistes se joignaient à lui: Louise et Richard Desjardins, Richard Séguin, JC Lauzon et Anodajay. Le 4 mars prochain, il participera à une conférence de presse à Montréal sur ce dossier avec la Coalition Eau Secours.

Gilles Gagnon Francois Boisclair

©Martin Guindon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Gilles Gagnon et François Boisclair, du comité RAVIE de Saint-Mathieu-d'Harricana.

Affiches esker Sayona lithium

©gracieuseté

Plusieurs citoyens se sont rendus sur l’esker à La Motte pour y installer une vingtaine d’affiches.

Une vingtaine d’affiches sur l’esker

La journée a commencé avec un rassemblement citoyen sur l’esker, à proximité du site projeté de la mine à ciel ouvert à La Motte. Une vingtaine d’affiches personnalisées avec des messages en lien avec la protection de l’esker ont alors été installées. «On était sur le terrain, on avait les pieds sur notre esker et on défendait notre chez-nous. Parce que là-bas, c’est notre chez-nous. On est capable de s’y rendre, ce n’est pas perdu au milieu de nulle part», a déclaré Keven Lefebvre, l’un des organisateurs.

Fortement en faveur d’un BAPE

En deux semaines, le nouveau comité RAVIE à Saint-Mathieu-d’Harricana a sondé ce qu’il estime être 41 % (245 personnes) de la population âgée de 15 ans et plus (595 personnes) sur son territoire, selon les données du recensement de 2016. De ce nombre 84 % ont signé la pétition réclamant que le projet soit soumis au BAPE et 44 % sont carrément opposés au projet minier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média