Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 février 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Le 56e Tournoi midget accueille 24 équipes

©L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Les Comètes d’Amos défendront leur titre remporté l’an dernier dans la catégorie midget BB.

HOCKEY MINEUR. Pas moins de 24 équipes se disputeront les grands honneurs dans trois catégories, au 56e Tournoi national midget d’Amos, disputé du 13 au 17 février sous la présidence d’honneur de Patrice Bernier.

«On s’attend vraiment à avoir une autre belle édition cette année. Les gens ont pu voir comment c’était le tournoi dans le nouvel aréna. C’est vraiment plaisant d’être aussi confortable sur les deux glaces. Tous les matchs seront disputés au Complexe sportif Desjardins», souligne le président Michel Lavoie.

Les premiers matchs seront présentés à compter du mercredi à 19h, mais l’ouverture officielle se fera avant le premier match BB opposant les Comètes d’Amos au Filon M17 de Val-d’Or, dans la catégorie BB, le jeudi à 19h45.

Les Comètes, qui trônent en tête du classement de la Ligue intercités Hyundai avec une fiche de 20-2-1, défendront leur titre remporté l’an dernier. Il s’agira par ailleurs d’une première participation pour la formation valdorienne, qui évolue dans la Ligue de hockey préparatoire scolaire. Le Filon n’a perdu que deux matchs en 19 sorties cette saison.

Les Conquérants de La Sarre, les As de Rouyn-Noranda, le Home Hardware du Témiscamingue et les Lumberkings de Hearst, qui évoluent tous dans la Ligue intercités Hyundai, complètent le tableau dans le BB.

12 équipes dans le B

Dans la classe A, où l’on retrouve six équipes, les Paint Hills de Wemindji seront de retour pour défendre leur titre. La plus forte participation se trouve toutefois en classe B, où 12 équipes sont attendues, dont les deux seules de l’extérieur, qui proviennent de Mont-Laurier. Le Galarneau EG de Rouyn-Noranda tentera de conserver son titre.

«On est toujours très heureux de recevoir des équipes de l’extérieur, mais c’est rendu de plus en plus difficile de les attirer. Il y a tellement de tournois midget de nos jours, que la distance devient malheureusement une excuse facile», souligne Michel Lavoie.

30 000 $ l’an dernier

Le Tournoi national midget est aussi une activité bénéfice pour les organismes sportifs locaux. L’an dernier, l’Association du hockey mineur d’Amos, les Comètes midget BB, le Club de patinage artistique, les Forestiers midget AAA, les clubs midget d’Amos, l’Association des officiels et le Club cycliste d’Amos se sont partagés plus de 30 000 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média