Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

17 février 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Les Huskies se reprennent face à l'Océanic

Gain de 5 à 1

AB-Huskies17fev_1

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Anne Blondin

Noah Dobson a obtenu son premier but dans l’uniforme des Huskies en ouvrant la marque pour la meute en début de deuxième période contre l’Océanic le dimanche 17 février.

Le deuxième duel entre les Huskies et l’Océanic a permis à la meute de balayer les visiteurs en l’emportant 5 à 1. La meute a ainsi poursuivi sa séquence de victoires consécutives qui est maintenant de 19 gains.

Alors que l’animosité entre les Huskies et ses visiteurs l’Océanic a atteint des sommets lors de la rencontre du 16 février, les spectateurs ont eu droit à un tout autre spectacle le dimanche 17 février. Les deux équipes ont plutôt misé sur leur rapidité d’exécution ainsi que sur leur offensive et ont délaissé le jeu physique. Après 20 minutes de jeu, aucune des deux formations n’avait réussi à trouver le fond du filet. Les Huskies tout comme l’Océanic avaient pourtant bénéficié chacun d’un avantage numérique, mais les gardiens Zachary Émond et Tristan Bérubé n’ont pas cédé aux attaques répétées. La meute a pourtant touché à trois reprises le poteau de l’Océanic et un but a été refusé aux visiteurs en raison d’une passe effectuée avec la main.

«Les deux équipes ont joué tout un match, a expliqué l’entraîneur Mario Pouliot. Il faut donner le crédit à l’Océanic qui jouait une quatrième rencontre en cinq soirs et qui a compétitionné. C’est une rencontre qui a été jouée à vive allure. C’était une rencontre où il n’y avait pas beaucoup de temps et d’espace sur la glace.»

L’Océanic était privé des services de leur capitaine Charles-Édouard D’Astous qui a été suspendu deux rencontres à la suite d’un geste qu’il avait posé la veille sur William Cyr. Pour leur part, les Huskies se sont débrouillés sans Jakub Lauko et Samuel Naud.

«Jakub a été blessé au cou lors du match de samedi, a dit l’entraîneur Pouliot. Il a passé des radiographies après la rencontre et nous avons choisi de ne pas le faire jouer par mesure de prévention. Pour ce qui est de Samuel, il devrait être de retour au jeu la fin de semaine prochaine.»

Émond résiste

Il aura fallu attendre la moitié de la deuxième période avant que l’égalité ne soit brisée. Noah Dobson a inscrit son premier filet dans l’uniforme des Huskies alors que la meute évoluait à quatre contre quatre. Dobson a su ramener la rondelle bondissante derrière le gardien de l’Océanic.

Les visiteurs ont également eu une occasion en or de revenir dans la rencontre alors qu’ils ont bénéficié d’un surnombre de deux joueurs pendant près d’une minute. L’entraîneur des visiteurs, Serge Beausoleil, a demandé un temps d’arrêt pour reposer ses hommes et ajusté sa stratégie. Les partisans de Rouyn-Noranda ont plutôt profité du moment pour être excessivement bruyants.

«C’était vraiment fou de voir l’énergie qu’il y avait dans l’aréna, a dit Mario Pouliot. On ressentait leurs émotions, surtout lorsque nous avons écoulé notre cinq contre trois. Ça a été un moment-clé dans la rencontre et la foule nous a aidés à passer au travers. Elle nous a donné de l’énergie.»

Raphaël Harvey-Pinard a ajouté à l’avance de la meute en fin d’engagement en frappant au vol le retour de lancer de son coéquipier Louis-Filip Côté. Le gardien de l’Océanic ne pouvait absolument rien faire de plus sur la séquence.

Un record égalé

Joël Teasdale a creusé l’avance des Huskies avec deux minutes de jouer en troisième période. Il a contourné la défensive avec de recouper devant le filet et déjouer à ras le sol le gardien adverse. «Il a été dominant en échec avant et avec la rondelle, a décrit l’entraîneur de la meute. Il a été rapide et a bien terminé ses mises en échec. Il est le type de joueur que l’on voit de moins en moins dans la ligue.»

En obtenant la passe sur le but de Teasdale, Peter Abbandonato a cumulé 247 points en carrière et a ainsi rejoint Brent Aubin au 5e rang des pointeurs chez les Huskies.

Harvey-Pinard a ajouté son deuxième but de la rencontre, alors que les Huskies évoluaient en avantage numérique et qu'il ne restait que huit minutes à la rencontre. L'Océanic a privé Zachary Émond de son septième blanchissage en marquant à 2:30 de la fin de la rencontre. Vincent Marleau a ajouté le cinquième but de la meute par la suite alors que Rouyn-Noranda était en supériorité numérique.

«Nous avons ajusté notre jeu si on compare la partie d’aujourd’hui à celle d’hier, a souligné Mario Pouliot. C’est tout simplement dommage que nous ayons laissé filer le jeu blanc à la toute fin.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média