Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

20 février 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Deux récréations de 20 minutes obligatoires

Nouvelle consigne émanant du ministère de l’Éducation

AB-Recreation

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Patrick Rodrigue

Dès septembre, l’ensemble des commissions scolaires du Québec devront aménager leur horaire afin de donner deux périodes de récréation de 20 minutes aux élèves du primaire. La CSRN le fait déjà, mais par séquence de 15 minutes.

La décision d’offrir deux récréations de 20 minutes est bien accueillie à la Commission scolaire de Rouyn-Noranda (CSRN), mais elle comporte un lot de réflexions. 

Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, a annoncé publiquement le 12 février l’obligation pour les commissions scolaires de prévoir deux récréations de 20 minutes dans toutes les écoles primaires dès la rentrée 2019-2020. La CSRN offrait déjà deux récréations de 15 minutes, soit une le matin et l’autre en après-midi. L’application de cette obligation exigera quelques réaménagements de l’horaire scolaire. 

«Il y aura des impacts sur le transport scolaire et la grille horaire des écoles. Nous devrons prolonger l’école de 10 minutes pour atteindre l’obligation de deux récréations de 20 minutes. Cela touchera également le secondaire au niveau du transport scolaire, selon les décisions qui seront prises dans les écoles primaires», a indiqué la directrice des services éducatifs de la CSRN, Anne-Frédérique Karsenti, lors du Conseil des commissaires du 19 février. 

Positif 

Même si cela implique beaucoup de changements, la décision du ministre Roberge est tout de même vue positivement à la CSRN. «Encourager les élèves à faire du sport et à bouger, c’est toujours une bonne chose, a fait valoir Mme Karsenti. Maintenant, nous devons l’organiser pour que ça soit fait le mieux possible pour l’ensemble des équipes-écoles.» 

L’élément qui devrait faciliter la transition est le fait que la CSRN accordait déjà deux récréations d’une durée de 15 minutes. «C’est évident que nous aurions apprécié avoir plus de temps pour mettre en place ces récréations de 20 minutes et discuter de l’organisation du transport scolaire, mais nous sommes en mesure de le faire pour la prochaine rentrée scolaire», a précisé Anne-Frédérique Karsenti.

Retards dans plusieurs commissions scolaires 

Lors de l’annonce du ministre Roberge, il a été souligné que de nombreuses commissions scolaires au Québec n’offraient pas deux récréations par jour à leurs élèves du primaire. Cette annonce est également en lien avec la Politique de l’activité physique, du sport et des loisirs, qui recommande que les jeunes doivent bouger un minimum de 60 minutes par jour. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média