Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

22 février 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Les Huskies atteignent le plateau des 20 victoires consécutives

AB-Huskies_22fev

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Anne Blondin

Les Huskies ont remporté leur vingtième victoire consécutive par la marque de 7 à 5 face aux Screaming Eagles du Cap-Breton lors de la rencontre du vendredi 22 février. La meute a dû redoubler d’efforts pour ne pas subir la défaite après que leurs adversaires aient nivelé la marque en début de deuxième période.

Les Huskies ont fait face à beaucoup d’opposition lors de la rencontre contre les Screaming Eagles le 22 février. Les visiteurs ont talonné la meilleure formation du circuit Courteau, mais les Huskies ont démontré beaucoup de caractère et ont soutiré la victoire par la marque de 7 à 5.

Les Huskies étaient tout en énergie au début de la rencontre contre les Screaming Eagles du Cap-Breton. Les visiteurs étaient l’une des rares formations de la ligue à avoir infligé un revers à la troupe de Mario Pouliot cette saison. Joël Teasdale, Alexis Arsenault et Alex Beaucage ont tous touché la cible dans les premières minutes de jeu.

«Nous avons eu un excellent départ en prenant les devants 3 à 0, a dit l’entraîneur Pouliot. Après, nous avons reçu deux pénalités qui ont permis à nos adversaires de marquer dans les deux occasions. Ils sont revenus dans la rencontre.»

L’entraîneur des visiteurs, Marc-André Dumont, a demandé un temps d’arrêt tout de suite après le troisième but des locaux pour regrouper ses troupes. Cela a semblé porter fruit. Les Screaming Eagles se sont ressaisis et ont pu bénéficier de deux avantages numériques lors des trois dernières minutes de l’engagement. Ils ont sauté sur l’occasion pour revenir dans la partie en faisant 3 à 2.

Pas droit à l’erreur

Derek Gentile a créé l’égalité lorsqu’il a échappé à la vigilance de la défensive des Huskies. Il s’est faufilé seul devant le gardien Samuel Harvey qui n’a su maîtriser le tir dirigé vers lui.

«On s’est fait avoir sur un long jeu, on a perdu Gentile qui a coupé entre nos deux défenseurs, a résumé Mario Pouliot. On a forcé le jeu, on a fait de mauvais choix de jeu. Il faut apprendre de la partie de ce soir et c’était une bonne chose que le match se resserre. Les joueurs n’ont pas lâché et ils ont créé une multitude de chances de marquer.»

Peu de temps après la mi-temps de la deuxième période, Raphaël Harvey-Pinard a redonné une avance d’un but à la meute alors que celle-ci évoluait en désavantage numérique.

Joël Teasdale a inscrit son deuxième de la rencontre à la cinquième minute de jeu en troisième période en avantage numérique, portant la marque à 5 à 3. Le gardien adverse venait d’effectuer un déplacement laissant sa cage grande ouverte pour le numéro 24 de la meute.

Fin de match enlevante

L’avantage numérique des visiteurs a frappé une fois de plus en milieu de troisième période réduisant l’écart à 5 à 4. Les festivités ont été de courte durée, puisque les Huskies ont tout de suite répliqué avec le tir de William Cyr, faisant 6 à 4.

Les Huskies ont cafouillé aux abords de leur filet avec un peu plus de trois minutes à faire à la rencontre. Le gardien de la meute, qui était déjà étendu de tout son long, n’a pu bloquer la rondelle qui est entrée de justesse au niveau de ses patins.

«Nous ne sommes pas fiers d’avoir accordé cinq buts ce soir, a constaté Mario Pouliot. On a également donné trois buts en désavantage numérique et on en est très déçu.»

L’entraîneur Dumont a par la suite retiré son gardien au bénéfice d’un sixième joueur sur la glace et espérait pouvoir créer l’égalité, même lorsque la formation des Maritimes évoluait à cours d’un homme. Félix Bibeau a inscrit le but d’assurance dans une cage déserte.

Le gardien de but des visiteurs a été occupé tout au cours de la soirée. Il a fait face à 60 lancers au cours de la rencontre. Pour sa part, Samuel Harvey en a reçu 35.

«Ce que je retiens, c’est qu’on ne peut pas terminer la soirée avec 60 lancers sans avoir travaillé. Je n’ai pas apprécié la façon dont on a permis au Cap-Breton de prendre des tirs. On leur a remis la rondelle, on a compliqué certains jeux et ça leur a permis d’avoir de bonnes contre-attaques. En plus, ils ont mis beaucoup de trafic devant le filet et ça a compliqué le travail d’Harvey», a conclu l’entraîneur de la meute.

En vrac

Les Huskies ont dû se passer des services de Jacob Neveu lors de la rencontre. Celui-ci doit passer des tests d’admission pour l’université et il sera de retour pour la rencontre de samedi contre Shawinigan.

Jakub Lauko a raté aussi raté la rencontre et ne sera pas en uniforme du week-end. Il est toujours blessé au cou et l’entraîneur Pouliot préfère prendre son temps avant de le ramener sur la glace.

Peter Abbandonato s’est mérité une passe sur le but d’Alex Beaucage, ce qui porte son total personnel à 247 points dans l’uniforme des Huskies. Il a rejoint Yannick Tiffu au quatrième rang des meilleurs marqueurs de l’histoire de l’équipe.

Joël Teasdale a inscrit ses 35e et 36e buts dans la victoire. Il s’agit d’un sommet personnel pour l’attaquant.

Commentaires

23 fvrier 2019

Michel Beaucage

Très bonne game enlevante.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média