Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

28 février 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Conduite dangereuse : Dumais écope d’une peine avec sursis

Miguel Dumais Rouyn-Noranda

©Facebook

Miguel Dumais a démontré de la bonne volonté et il pourra éviter la prison s’il respecte ses conditions.

Miguel Dumais, 26 ans, qui a plaidé coupable à des accusations de conduite dangereuse, délit de fuite, conduite avec facultés affaiblies et de possession de stupéfiants, a été condamné à huit mois de détention avec sursis en plus de 12 mois de probation et d’une suspension de son permis de conduire pour trois ans et huit mois. 

La sentence a été prononcée le 28 février au palais de justice de Rouyn-Noranda. M. Dumais devra demeurer dans sa résidence pour les quatre premiers mois de sa sentence. Il a remis son permis de conduire, qui pourrait être révoqué par la SAAQ pour huit ans, mais il devrait avoir le droit de conduire avec un ivressomètre.  

Démarches positives 

Le juge, Jacques Ladouceur, a accordé une peine avec sursis parce que M. Dumais avait démontré de la bonne volonté, qu’il avait suivi une thérapie à la Maison Péladeau et que le rapport des intervenants était très positif à son sujet. Cette décision lui permettra de conserver son emploi. 

Avertissement 

Le jeune homme avait été impliqué dans une poursuite policière à grande vitesse le 30 juillet 2018. La poursuite s’était terminée par un accident où il avait embouti un muret en face de la Clinique dentaire Charrette, située sur la rue Murdoch à Rouyn-Noranda. Le jeune homme était aussi fortement intoxiqué au moment des faits et il n’avait pas dormi depuis quatre jours. 

Depuis les événements, il aurait cessé toute consommation. M. Dumais semblerait confiant de demeurer sobre en raison de sa volonté. 

Le juge lui a servi un sérieux avertissement. «J’ai l’impression que vous vous enlignez vers une rechute. Vous allez frapper un mur et ça risque de faire beaucoup plus mal», lui a-t-il dit. Il a expliqué qu’il devait recevoir de l’aide pour ne pas retomber dans ses mauvaises habitudes de consommation de cocaïne et de crack.  

Il a expliqué que s’il ne respectait pas ses conditions de remise en liberté, il allait être arrêté de nouveau. «La meilleure façon de protéger la société, c’est de réhabilité l’individu», a-t-il ajouté. 

M. Dumais n’aura pas le droit de posséder de téléphone cellulaire ni d’arme à feu. Il lui est interdit de consommer de l’alcool, de la drogue, incluant du cannabis, sauf sur ordonnance médicale. Il lui est aussi interdit de se trouver dans un bar. 

«Vous êtes sur la bonne voie, essayez de ne pas dévier», a ajouté le juge en lui souhaitant de mener une bonne vie et de profiter de cette chance.  

Miguel Dumais devra aussi verser une somme de 2000$ au Centre Normand.  

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média