Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

02 mars 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Les Huskies renversent la vapeur et l’emportent

Ils tiraient de l’arrière 3 à 1 en début de rencontre

AB-Huskies2mars

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Anne Blondin

Les Huskies tiraient de l’arrière 3 à 1 en milieu de première période. Ils ont su reprendre le contrôle de la situation pour l’emporter 8 à 4 contre les Mooseheads d’Halifax.

Malgré toute l’adversité auquel les Huskies ont fait face au cours de la rencontre les opposant aux Mooseheads, rien n’est venu à bout de la troupe de Mario Pouliot. Après une première période des plus serrées, la meute a su l’emporter par le compte de 8 à 4.

Au lendemain de leur victoire convaincante face aux Voltigeurs, les Huskies ont dû retrouver leur calme et leur aplomb afin d’affronter les Mooseheads d’Halifax le samedi 2 mars. Avant le début de la rencontre, les visiteurs étaient les premiers de leur division et la troisième formation au classement général.

Les amateurs de hockey ont eu la chance de voir une rencontre telle qu’il est possible d’en voir pendant les séries éliminatoires. Tout y était : habileté, vitesse, jeu physique et des buts à profusion. Et tout cela était présent dès les premiers instants de jeu.

«On ne pouvait pas avoir une meilleure préparation pour les séries éliminatoires. Les Mooseheads sont sortis en force et ont marqué tôt dans le match. On a voulu tout faire dans cette rencontre : on voulait jouer, on voulait arbitrer. On a eu de la difficulté à contrôler nos émotions » a mentionné l’entraîneur de la meute Mario Pouliot.

Les gardiens Samuel Harvey et Alexis Gravel ont été très occupés dès le départ. Les Huskies ont tiré de l’arrière 3 à 1 avant de marquer à trois reprises sans réplique. L’attaquant des visiteurs Samuel Asselin a déjoué le cerbère de la meute à deux reprises. Du côté de la meute, c’est Noah Dobson qui a su enfiler l’aiguille à deux reprises, dont une fois lors d’une échappée spectaculaire en désavantage numérique.

Reprendre le contrôle

Les esprits ont continué de s’échauffer lors de la deuxième période. Tyler Hinam a servi un coup de coude à son poursuivant lui valant un séjour de deux minutes au cachot. Jared McIssaac a trompé la vigilance d’Harvey sur la séquence ramenant les deux équipes à égalité.

«On a réussi à faire preuve de sang-froid par la suite. Dès que nous avons réussi à nous concentrer sur ce qu’on peut contrôler et qu’on ait accepté de prendre des coups, on a repris le contrôle du match. Tu veux que tes meilleurs joueurs se lèvent dans ce genre de situation et c’est que Teasdale, Dobson, Abbbandonato et Beaucage ont fait», a souligné Mario Pouliot.

Moins d’une minute plus tard, Samuel Naud a été patient et a redonné la priorité d’un but aux Huskies et a chassé le gardien Alexis Gravel de la rencontre. C’est Cole McLaren qui a pris le relais. Alex Beaucage, avec son deuxième de la partie, a ajouté à l’avance des siens alors qu’il restait à peine un peu plus d’une minute de jeu en deuxième période.

Jeu rude

Les Huskies comme leurs opposants ont fait preuve d’indiscipline lors de la troisième période menant à une série de pénalités. Avec un peu plus de 10 minutes à faire à la partie, Rafaël Harvey-Pinard a porté la marque à 7 à 4 pour les Huskies.

Éric Veilleux, l’entraîneur des Mooseheads, a choisi de retirer son gardien alors qu’il n’avait plus rien à perdre et qu’il restait trois minutes à écouler. Le défenseur William Cyr a mis le dernier clou au cercueil des visiteurs en inscrivant le 8e but dans un filet désert.

«Notre attaque a été très diversifiée au cours du week-end. On a de la profondeur et nos défenseurs y contribuent aussi. C’est important surtout à l’approche des séries. Tu as besoin de tout ton monde et puis l’on se doit de poursuivre dans cette voie», a dit Mario Pouliot.

Abbandonato marque l’histoire

Peter Abbandonato, en récoltant trois passes contre les Mooseheads, vient de dépasser le record établi par Francis Perron et devient le seul détenteur du 3e rang des meilleurs pointeurs de tous les temps chez les Huskies avec un total de 260.

Commentaires

3 mars 2019

Michel Beaucage

Une maudite bonne GAME. Félicitations les GA. Alex, un vrai ti-boeuf sur la glace. Y frappe tout ce qui bouge.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média