Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 mars 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Faire du brainstorm en nature à l’Oasis du bonheur

La coureuse des bois offrira un nouveau service sur son site enchanteur

Stéphanie Rouillard coureuse des bois oasis du bonheur

©Rivière Lois lac Macamic

La Coureuse des bois, Stéphanie Rouillard, dans son environnement naturel à l’Oasis du bonheur, à l’extrême-nord du quartier Destor de Rouyn-Noranda.

Entrepreneure visionnaire, Stéphanie Rouillard, alias la Coureuse des bois, propose à présent un forfait corporatif visant les entreprises et les nouveaux entrepreneurs.

Détentrice d’un baccalauréat en administration de l’UQAT, Stéphanie Rouillard a toujours eu la fibre entrepreneuriale. Ayant réalisé son rêve d’allier la nature avec son gagne-pain, elle recherche toujours de nouvelles façons de se distinguer et d’innover dans son Oasis du bonheur, une entreprise qui propose notamment de l’hébergement en forêt dans un chalet en bois rond et dans une yourte. 

«Je donne déjà des formations aux entrepreneurs par l’entremise de différents organismes de la région, mais ils sont souvent limités dans la clientèle qu’ils peuvent rejoindre, a fait comprendre la Coureuse des bois. Je me suis donc demandée comment je pourrais faire pour passer mes connaissances aux autres sans passer par un organisme externe.» 

Leçons de vie 

À travers toutes ses expériences de vie, Stéphanie Rouillard a en effet appris de nombreuses leçons qui pourraient être très utiles aux nouveaux entrepreneurs. 

«Parce que j’ai lancé ma propre petite entreprise, je connais bien les problèmes qui touchent les nouveaux entrepreneurs, a-t-elle expliqué. Je me suis donc dit que j’allais organiser des journées dans le bois pour parler de mon expérience et de leur transmettre mes connaissances.» 

Apprendre autrement 

Stéphanie Rouillard est habituée aux formations typiques qui sont offertes aux entrepreneurs. Bien qu’elle respecte ce format, elle pense également qu’il est possible de rendre ce genre de formation plus agréable et plus participative. «Toutes les réunions vont se faire en forêt, a-t-elle indiqué. Moi-même quand je dois remplir ma paperasse, je vais m’installer au chalet. Je suis alors beaucoup plus productive que devant mon bureau à regarder le mur.» 

Elle a donc décidé d’offrir ce genre d’expérience à la communauté d’affaires. «Les gens s’imprègnent de la nature et ça fait en sorte que toutes les conversations deviennent beaucoup plus fluides», a expliqué la Coureuse des bois. 

Bien qu’à la base, ses ateliers seraient des formations fondées sur sa propre expérience en affaires, Mme Rouillard espère que ceux-ci deviendront participatifs afin que tout un chacun partage ses idées et son expérience. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média