Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

08 mars 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Retour sur le parcours de deux vaillants Huskies

Samuel Harvey et Peter Abbandonato font le bilan de leur parcours junior

AB-20ansHuskies

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Jean-François Vachon

Si Peter Abbandonato avait quelques appréhensions lorsqu’il a été repêché par les Huskies à 16 ans, il a su faire sa place parmi l’équipe et est devenu le 3e meilleur pointeur de l’histoire de celle-ci.

Tous deux choisis en deuxième ronde en 2014 par les Huskies, Samuel Harvey et Peter Abbandonato ont su trouver leur place au sein de la formation de Rouyn-Noranda, au point de devenir des éléments-clés de l’édition actuelle. Les deux joueurs en sont à présent à leur dernier tour de piste dans la LHJMQ.Tous deux choisis en deuxième ronde en 2014 par les Huskies, Samuel Harvey et Peter Abbandonato ont su trouver leur place au sein de la formation de Rouyn-Noranda, au point de devenir des éléments-clés de l’édition actuelle. Les deux joueurs en sont à présent à leur dernier tour de piste dans la LHJMQ.

Lorsque Peter Abbandonato a été repêché par les Huskies, il a encaissé un certain choc. «Je trouvais surtout que c’était loin de chez moi, a avoué le natif de Laval. C’est à sept heures de route. Ç’a été un choc. Ça m’a pris un certain temps avant que j’analyse tout. À 16 ans, j’ai donc choisi de retourner au midget AAA. Quand je suis revenu à 17 ans, j’étais vraiment content de rester.»

Malgré son hésitation de départ, Peter s’est rapidement senti chez lui lorsqu’il est arrivé à Rouyn-Noranda. «J’ai débarqué dans une organisation de première classe. J’étais dans une très bonne pension et j’ai été bien accueilli par les joueurs et Gilles Bouchard. C’était comme si j’avais fait partie de la famille dès le début. J’ai réussi à me faire des amis pour la vie ici à Rouyn», a-t-il souligné.

La fierté de Samuel Harvey

Pour Samuel Harvey, originaire d’Alma, le fait d’avoir évolué pour une seule formation junior est sans doute une de ses plus grandes fiertés. «C’est assez spécial de passer cinq ans avec la même équipe, a admis le gardien. C’est plutôt rare. J’ai pu le faire avec Jacob Neveu, qui est devenu un de mes bons amis. Ç’a été de très belles années. C’est évident que je vais toujours me souvenir des cinq années que j’ai passées ici. J’ai été adopté par la région.»

«J’ai commencé mon parcours, j’étais un enfant. Je le termine en tant qu’homme»- Samuel Harvey

Plus de maturité

Partir loin de chez soi pour jouer au hockey amène son lot de défis sur le plan personnel. Tous deux ont souligné à quel point ils ont gagné en maturité pendant leur passage à Rouyn-Noranda. «Je suis arrivé ici à 16 ans, a indiqué Samuel Harvey. J’ai commencé mon parcours, j’étais un enfant. Je le termine en tant qu’homme. J’ai vécu un beau parcours.»

Peter Abbandonato a dressé un constat très similaire sur son passage dans la région. «J’ai beaucoup gagné en maturité. J’ai dû prendre certaines responsabilités dès le début parce que je me retrouvais loin. Tu deviens un homme bien plus rapidement que si tu restes chez tes parents», a-t-il admis.

AB-20ansHuskies

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Jean-François Vachon

:Samuel Harvey est le gardien ayant cumulé le plus de victoires pour les Huskies au cours de sa carrière junior.

Coupe du Président

Il était impossible de passer sous silence la saison 2015-2016. Lorsqu’interrogés sur leurs plus beaux souvenirs avec les Huskies, les deux joueurs ont immédiatement parlé de la conquête de la Coupe du Président.

«Je n’oublierai jamais la première saison où l’on a remporté la Coupe du Président, a confié Peter. Seulement d’y penser, j’en ai encore la chair de poule. C’était un moment extraordinaire et j’aimerais vraiment le revivre cette année. Un autre souvenir qui me vient en tête, c’est mon 200e point en tant que joueurs des Huskies. C’était un bel accomplissement pour moi.»

Tous deux ont également démontré la volonté de remettre la main sur le précieux trophée.

«On a une belle gang de gars et on a du succès, a mentionné Samuel. On veut terminer la saison sur une bonne note pour être d’attaque pour les séries éliminatoires et aller le plus loin possible. Je veux moi-même finir sur une bonne note et je crois qu’on est bien parti pour ça.»

Commentaires

9 mars 2019

Michel Beaucage

Deux excellents joueurs. Félicitations.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média