Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire et collégial

Retour

11 mars 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Dans les séries par la porte d’en arrière

Gaillards Basketball

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Une tâche titanesque attend les Gaillards et le champion compteur Jasmin Riendeau en séries, objectif qu’ils ont atteint d’une façon assez particulière.

Sans même jouer, les Gaillards du basketball se sont faufilés en séries éliminatoires par la porte arrière ce week-end.

L’équipe du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a été créditée de deux victoires par forfait (le Vieux-Montréal ne s’étant pas présenté à Rouyn-Noranda) pour ainsi conclure la saison régulière en 4e position dans la section B de la ligue collégiale du Sud-Ouest, la dernière donnant accès aux parties éliminatoires.

Puisque les Gaillards n’ont pu reprendre leur programme double contre le Collège Universel (annulé à cause d’une tempête de neige qui s’annonçait), la ligue a appliqué la règle du coefficient victoires-défaites en cas de calendrier débalancé pour déterminer le détenteur du 4e rang. Et c’est l’Abitibi-Témiscamingue qui a été favorisée (avec une fiche de 8-6 pour une moyenne de ,571), au détriment de Marianopolis (dossier de 9-7 pour une moyenne de ,563).

On ne saura jamais ce qui serait arrivé si les Gaillards avaient joué les deux matchs prévus les 23 et 24 février à Gatineau contre la redoutable formation d’Universel, deuxième dans la section B avec une fiche de 11-3, mais le fait de ne pas les disputer aura joué en leur faveur.

Largement négligés

Si les Gaillards ont un mérite, c’est celui de s’être drôlement bien replacés en remportant sept de leurs huit derniers matchs, après avoir gagné une seule fois à leurs six premières sorties de la campagne.

Le week-end prochain, à Gatineau, la formation régionale affrontera donc la grosse machine du Collège Heritage (16-0) dans un match de barrage dont le vainqueur accèdera au championnat de conférence.

Tout un contrat que celui-là, d’autant plus que les Gaillards n’auront pas joué depuis cinq semaines. En saison, les Abitibiens ont subi des revers de 91-76 et de 108-61 devant Heritage. «Mais l’écart était de seulement deux points à la demie lors du premier match, a rappelé l'entraîneur-chef des Gaillards, Jean Mercier.

«Le barrage, c’est un seul match, tout est possible. Nous n’avons rien à perdre, toute la pression sera sur Heritage et on va se présenter là-bas le couteau entre les dents. Nous allons être prêts, a-t-il affirmé. Nous sommes très exités de faire partie du barrage et même si nous avons joué seulement 12 rencontres en saison régulière, nous avons l'équipe pour surprendre Heritage."

Avec le champion compteur

Les Gaillards ont une carte dans leur jeu qui peut leur permettre d’espérer, soit Jasmin Riendeau, le champion compteur de la section B avec une moyenne de 22,2 points par match (266 points en 12 rencontres). De plus, Riendeau est bon deuxième aux chapitres des tirs de trois points réussis (41) et des lancers francs (65 réussites en 80 tentatives, pour une efficacité de 81,3%).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média