Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 mars 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Une 15e édition tout en accords pour le FGMAT

Festival Guitares du Monde Affiche

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le Festival des Guitares du Monde de l'Abitibi-Témiscamingue a dévoilé l'affiche de sa 15e édition, une création d'Alain Lévesque.

Le Festival des Guitares du Monde de l’Abitibi-Témiscamingue (FGMAT), qui se déroulera du 25 mai au 1er juin, a mis la touche finale à sa programmation en composant quelques accords osés pour ravir les fervents mélomanes.

Déjà annoncé en décembre, le spectacle de Richard Desjardins en compagnie de l’Orchestre symphonique régional dirigé par Jacques Marchand a rapidement trouvé preneur. Le FGMAT avait déjà annoncé une supplémentaire de ce spectacle.

«C’est le spectacle phare de notre programmation. En plus, on est réellement heureux de voir notre orchestre symphonique se produire avec Richard Desjardins», a indiqué le président du FGMAT Jean Royal.

Des retours marquants

La 15e édition permettra le retour de quelques guitaristes marquants. L’un des coups de cœur de la dernière édition, Luca Stricagnoli, rejoindra Antoine Boyer & Samuelito, deux jeunes qui mélangent jazz manouche, swing et flamenco, ainsi que Cenk Erdoğan pour une soirée appelée l’International Guitar Night.

Quatre adeptes du jazz formeront, pour l’occasion, The Great Guitars. Martin Taylor, Frank Vignola, Vinny Raniolo et Laurence Juber ont tous marqué le Festival à leur façon.

«Laurence Juber a fait partie de Wings, un groupe avec Paul McCartney. Ce sera un spectacle assez spécial. De plus, on ramène des coups de coups du festival, que ce soit du public ou de l’organisation», a fait savoir M.Royal.

Si vous préférez le ton du blues, Matt Andersen effectue une nouvelle présence.

Et le duo Striking Matches, dont neuf chansons se retrouvent dans la télésérie «Nashville», vaudra à lui seul un détour dans ce corridor du blues.

«Les gens viennent au Festival pour découvrir des artistes de grand talent. On offre une singularité qui nous est propre. On travaille très fort pour proposer des spectacles qu’on ne peut pas voir habituellement en région et, même, au Québec», a évoqué le président du FGMAT.

Dansons!

Le FGMAT en a aussi pour ceux qui aiment se déhancher. Natalie MacMaster & Donnell Leahy figurent parmi les meilleurs violonistes de la planète. Leur musique celtique résonnera dans vos oreilles.

Et si vous préférez le traditionnel un peu plus typiquement québécois, Nicolas Pellerin et les Grands Hurleurs est un nom à mettre sous votre liste. «C’est vraiment magnifique de les avoir. Ils seront à leur place dans notre programmation», a mentionné Jean Royal.

Folk, musique du monde et découverte

Pour compléter cette programmation, le FGMAT apportera une touche de folk grâce à la présence de Cristie Lenée, une championne internationale de guitare fingerstyle.

Le duo de guitares acoustiques provenant de Calédonie et de Nouvelle-Zélande Opal Ocean vous amènera à la conquête d’un nouveau monde. Kema Baliardo, qui avait laissé le souvenir du gars à la guitare blanche lors de son passage au sein du groupe Chico & The Gypsies, amènera une touche différente, tout comme le groupe québécois Ayrad, qui entremêle des rythmes marocains.

Dans le monde du folk, il ne faudra pas oublier le jeune talent québécois James Forest qui, avec sa voix envoûtante, ne devrait prendre beaucoup de temps pour vous charmer.

«Les gens viennent au Festival et ils ne savent pas vraiment à quoi s’attendre. Puis, ils découvrent des artistes qui deviennent des coups de coeur», a expliqué Jean Royal.

Les billets en vente

Les billets sont en vente depuis le 13 mars en ligne sur le site internet du festival ainsi qu’à la billetterie. Des passeports «mélomanes» à la carte (7 spectacles et plus) sont aussi disponibles.

Une affiche inspirée de Woodstock

Le créateur de l’affiche, Alain Lévesque, s’est inspiré des 50 ans de Woodstock pour créer l’affiche. «Je voulais souligner cet évènement majeur d’une certaine façon. J’ai été un peu psychédélique dans ma création en utilisant des couleurs qui ne sont pas dans ma palette. Je me suis beaucoup amusé et je pense que ça fonctionne», a-t-il mentionné.

Une nouvelle bande-annonce

Le FGMAT a aussi conçu une nouvelle bande-annonce. Étienne Lessard a été à l’origine de celle-ci. «Lors de la dernière bande-annonce, j’avais vraiment centré ma vision sur le plaisir de jouer de la guitare. Là, je voulais avoir de vrais guitaristes qui jouaient pour vrai. J’ai travaillé avec des photos parce que je voulais vraiment saisir les gestes et le moment de communion entre le guitariste et son instrument. De plus, la photo nous ramène au passé et à l’idée que c’est la somme de tout ça qui fait ce qu’est le Festival. Pour la musique, je voulais vraiment concevoir quelque chose de festif pour mettre le party et crinqué les spectateurs», a-t-il expliqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média