Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 mars 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Route 117: Québec étudie la voie fédérale

Pierre Dufour François Legault

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Pierre Dufour et son chef François Legault, lors de la campagne électorale en septembre dernier.

À quand une première annonce du gouvernement caquiste pour l’amélioration de la route 117, l’un des principaux engagements de la CAQ dans les régions concernées en campagne électorale?

Ça reste à voir pour l’annonce, mais en attendant, Pierre Dufour, député d’Abitibi-Est et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, dit avoir commencé à déblayer le terrain.

«Première des choses, on espère finaliser le nouveau carrefour giratoire à Val-d’Or (ce qui permettrait de relier la voie de contournement sud à la route 117), mentionnait-il en début de semaine.

«Chaque région a une route problématique et nous sommes en train de regarder une autre avenue pour la 117, soit au niveau fédéral, a signalé M. Dufour. Cette route faisant partie de la Transcanadienne, des sommes d’argent pourraient être disponibles à Ottawa. Ça peut être complexe, mais on va regarder s’il est possible d’obtenir quelque chose de ce côté-là», a-t-il ajouté.

«Package deal» entre trois régions?

Contribution fédérale ou pas, le chef caquiste François Legault, une semaine avant de se faire élire premier ministre de la province, a déclaré lors de son passage en Abitibi qu’un gouvernement de la Coalition avenir Québec allait régler le problème d’accidents mortels et avec blessés graves de la route 117 entre Val-d’Or et Rouyn-Noranda.

«Ces investissements sont devenus nécessaires et urgents pour assurer la sécurité des citoyens», avait affirmé M. Legault dans un communiqué de son parti, où on ajoutait qu’un gouvernement caquiste allait «confier au ministère des Transports le mandat de sécuriser la route 117 entre Val-d’Or et Rouyn-Noranda, notamment par l’ajout de voies de dépassement».

Éléments intéressants pour les nombreux Abitibiens qui passent par là pour se rendre à Montréal, la CAQ s’engageait aussi, dans ce même communiqué, à réaliser le réaménagement de la 117 entre Labelle et Rivière-Rouge, et à confier au MTQ le mandat de sécuriser cette route entre Rivière-Rouge et Mont-Laurier, notamment par la correction de courbes.

«Les Laurentides, l’Outaouais et l’Abitibi étant concernées, on veut voir s’il est possible de faire une alliance, un espèce de ‘’package deal’’ entre ces trois régions (pour organiser les éventuels travaux)», a indiqué Pierre Dufour.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média