Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Scolaire et collégial

Retour

18 mars 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Les Astrelles passent, les Gaillards cassent

Astrelles basketball

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

Les Astrelles ont explosé avec une poussée de 17 points de suite en début de deuxième demie pour filer vers une belle victoire de 73-60 face aux Blues du Collège Dawson, samedi en match éliminatoire.

Les Astrelles du basketball poursuivront leur route au championnat de conférence, mais pas leurs collègues des Gaillards.

Dans un palpitant match de barrage disputé devant une bruyante foule, samedi au campus de Rouyn-Noranda, l’équipe féminine du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a remporté une victoire émotive de 73-60 face aux coriaces Blues du Collège Dawson pour ainsi décrocher une place au championnat de la conférence Sud-Ouest du circuit collégial division 2 (AA), qui aura lieu le week-end prochain au Collège Montmorency de Laval.

Il ne faut pas trop se fier à l’écart final de 13 points, ce fut beaucoup plus serré que ça. Tirant de l’arrière par six points à la mi-temps (32-26), les Astrelles ont amorcé la deuxième demie sur les chapeaux de roue avec une séquence de 17 points d’affilée pour s’emparer d’une avance de 43-32, mais Dawson, loin d’abandonner, est revenu de l’arrière pour créer l’égalité 57-57 à six minutes de la fin, avant que les Abitibiennes ne repartent sur une nouvelle série de points pour mettre le match hors de portée des Montréalaises.

«Nos filles étaient nerveuses au début du match, mais on a réussi à limiter l’adversaire en deuxième demie en jouant les bons angles en défensive, question d’empêcher que les passes se fassent rapidement, a expliqué l’entraîneur-chef des Astrelles, Pier-Alexandre Turcotte.

«Nous avons bien appliqué le système, on a mis beaucoup de pression, les choses ont déboulé et ç’a fini par payer. On savait qu’en travaillant de la bonne façon, Dawson allait finir par casser car nous avons plus de talent, a-t-il ajouté. On a travaillé fort toute l’année pour jouer le match de barrage à la maison et ça nous a bien servis; pas certain qu’on aurait pu connaître une séquence de 17 points de suite sur le terrain de Dawson. On sentait l’énergie de la foule et c’était un beau feeling pour nos filles, surtout celles de dernière année, de jouer ce match-là ici. Ce sera un beau souvenir pour elles», a souligné Turcotte.

Des tirs qui font mal

Jasmine Genesse, avec 29 points, Alexandra Gaulin, avec 14 points, et Catherine van Doesburg, avec 12 points, ont été les principales marqueuses des gagnantes. Gaulin a notamment réussi sept lancers francs sur huit, dont quatre sur quatre en fin de match pour briser les derniers espoirs des visiteuses.

Jade Lavoie a aussi fait mal à Dawson avec un tir de trois points assommoir dans les dernières minutes. «Ça leur a scié les jambes!, a lancé Pier-Alexandre Turcotte. Des vétérans ont fait une maudite belle job, dont Enrika Brière, qui a sorti sa meilleure partie, et Alexandra Gaulin. En fait, nous avons eu des belles surprises de plein de filles aujourd’hui (samedi), alors que Jasmine Genesse a été égale à elle-même», a-t-il raconté.

Sans pression et à huit joueuses

Les Astrelles se préparent maintenant pour le championnat de la conférence Sud-Ouest, où elles vont se présenter sans pression. Les quatre premières (sur huit équipes en lice) accéderont au championnat provincial division 2, qui sera présenté du 5 au 7 avril au Cégep du Vieux-Montréal.

«On ne sait jamais, a mentionné Turcotte. On s’en va là-bas pour faire le mieux possible et essayer de causer des surprises. Ce sera l’occasion pour nos filles, dont plusieurs pourront revenir l’an prochain, d’aller chercher de la belle expérience», a-t-il fait remarquer.

Comme ce fut le cas contre Dawson, la formation régionale risque cependant de devoir se débrouiller avec seulement huit joueuses au championnat de conférence, trois de ses membres étant blessées.

EMPORTÉS PAR LA TEMPÊTE

Du côté masculin, les Gaillards n’ont pu résister à la grosse machine des Hurricanes du Collège Heritage, qui leur ont infligé un cuisant revers de 99-37 en match de barrage, samedi à Gatineau. Xavier Pratte a mené l’attaque des vaincus avec 12 points, tandis que Jasmin Riendeau, champion compteur de la ligue, a été limité à 10 points.

Rappelons qu’Heritage a complété la saison régulière avec une fiche parfaite de 16-0, tandis que les représentants du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue avaient arraché la dernière place menant aux matchs éliminatoires en compilant un dossier de 8-6, ceci grâce à une belle poussée de sept victoires à leurs huit derniers matchs.

«Nous avons été battus par une équipe bien préparée, a reconnu l’entraîneur-chef des Gaillards, Jean Mercier. Notre inactivité des semaines précédentes a joué contre nous pour disputer un match de cette importance. Dès le début, nous n’avons pu imposer notre rythme. Heritage est une équipe de grande qualité qui sera à prendre au sérieux au championnat de conférence. Elle surprendra», a-t-il affirmé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média