Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

22 mars 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

L’Abitibi-Ouest doit se tourner vers le privé pour la prévention en incendie

CHSLD_Palmarolle

©Marc-André Gemme

Les centres de soins de santé et résidences pour personnes âgées font partie des institutions à risques élevés d’incendies.

Face à une pénurie de main-d’œuvre dans le domaine des préventionnistes en sécurité incendie, la MRC d’Abitibi-Ouest n’a eu d’autre choix que de faire affaire avec une firme privée, malgré les coûts plus élevés.

Les préventionnistes en sécurité incendie sont rares. Ceux qui graduent du programme d’études sont rapidement repêchés par les grandes villes. L’Abitibi-Ouest peine d’ailleurs à en recruter depuis plusieurs années.

Ne voulant pas laisser sans inspection les 52 unités d’évaluation à risques élevés d’incendies qui se retrouvent sur son territoire, la MRC d’Abitibi-Ouest n’a eu d’autre choix que d’aller en appel d’offres pour qu’une firme privée s’en occupe.

Une seule compagnie a répondu à l’appel d’offres. Celle-ci était conforme et respectait le budget établi par la MRC. Il en coûtera donc une somme de 71 000 $ aux contribuables de l’Abitibi-Ouest. «Ce n’était même pas la première fois qu’on allait en appel d’offres. Heureusement, cette fois, une entreprise à répondu à l’appel», a indiqué le préfet de la MRC, Jaclin Bégin, lors du conseil des maires de février.

Les inspections devraient débuter au mois de mai et s’étaler sur quelques mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média