Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

29 mars 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

«Ce n’est pas rien», ou l’art de la vie des artistes émergents

Photo Marc-Olivier Hamelin

©Photo Marc-Olivier Hamelin

Des œuvres en tout genre se retrouvent dans l’exposition organisée par l’artiste Marc-Olivier Hamelin.

L’idée de vivre d’amour et d’eau fraîche peut sembler romantique, mais la réalité de bien des artistes émergents y ressemble beaucoup. Il faut du temps et une passion inégalée pour persévérer et percer dans ce milieu. L’exposition Ce n’est pas rien, ce n’est peut-être pas grand-chose, mais ce n’est pas rien veut montrer le travail de ces jeunes artistes émergents.

«Étant moi-même un artiste de la relève, on voulait rassembler des artistes comme moi afin de présenter une exposition qui parle de la vie d’un artiste qui débute sa carrière», a expliqué Marc-Olivier Hamelin. 

L’art est un milieu bien particulier. Beaucoup de gens l’étudient et s’en passionnent, mais en vivre est une autre histoire. Après leurs études, beaucoup d’artistes doivent travailler à gauche et à droite en attendant une percée éventuelle. Marc-Olivier Hamelin a donc voulu mettre de l’avant les œuvres de plusieurs de ces jeunes artistes émergents. 

«J’ai voulu développer ce projet-là dans une vision de collaboration, d’amitié et de dialogue, a-t-il précisé. J’ai coordonné le tout, mais je voulais que les artistes prennent la place et qu’on travaille tous ensemble dans un esprit de partage.» 

Les arts visuels en valeur 

L’exposition propose de nombreuses pièces complètement différentes les unes des autres, mais faisant toutes partie de la grande famille des arts visuels. «Ça va dans toutes les directions, a reconnu Marc-Olivier Hamelin. Il a de la peinture, de l’installation, beaucoup de texte comme de la poésie et de la création littéraire. On y retrouve aussi de la vidéo et de la sérigraphie.» 

La sélection des artistes a été un défi en soi. «J’ai choisi des artistes qui étaient proches de moi et dont j’aimais beaucoup le travail, a-t-il affirmé. Non pas pour valoriser mes amis, mais parce que ce sont des voix que je considère qu’elles doivent être entendues.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média