Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 mars 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Rouyn-Noranda demande un sommet sur le transport collectif

Autobus Maheux

©Archives - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les acteurs régionaux souhaitent que le gouvernement agisse pour maintenir les services de transport collectif interurbain.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, réclame un sommet national sur le transport collectif régional interurbain.

«Chaque MRC va passer cette résolution, parce que la Conférence des préfets, l’avait demandé l’an dernier», a indiqué Mme Dallaire. 

Le transporteur régional Autobus Maheux peine à rentabiliser ses opérations. L’entreprise a bénéficié d’une aide d’urgence de 435 000 $ du gouvernement en 2017. Les MRC de la région ont aussi accordé leur soutien. 

Autobus Maheux cherche des solutions pour maintenir son service, mais de façon rentable. Des itinéraires ont été abandonnés. Le transporteur déplore que, pour les services de transport collectifs dans les grands centres, le gouvernement défraie près du tiers du coût du trajet, alors qu’il ne le fait pas pour le transport interurbain régional. L’aide gouvernementale permettrait de réduire le prix des billets de 15 % et favoriserait du même coup l’achalandage. 

Moins de 1 % au transport régional 

«Il faut absolument tenir un sommet sur le transport collectif régional, parce que les budgets dévolus sont insuffisants. Moins de 1 % du budget du transport collectif est attribué au transport régional», a ajouté Diane Dallaire. 

En effet, dans le Plan économique du Québec déposé par le gouvernement, on prévoit un investissement de 10 M $ sur cinq ans, soit 2 M $ par année pour le transport collectif. De ces sommes, seulement 0,67 % sera destiné au transport collectif régional. 

La Chambre de commerce et d’industrie de Rouyn-Noranda (CCIRN) croit aussi aussi que le gouvernement doit agir. 

«Nous sommes d’avis que les investissements actuellement consentis par le gouvernement du Québec sont bien en deçà des besoins pour des régions comme la nôtre. Trop souvent, notre transporteur régional, Autobus Maheux, doit recourir à des mesures d’urgence afin d’assurer un minimum de services. Une telle situation n’est plus tenable et c’est pourquoi nous réclamons l’intervention du gouvernement du Québec», avait déclaré le président de la CCIRN, Jean-Claude Loranger, en février. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média