Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

30 mars 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Des artéfacts de l’incendie de l’église de Saint-Eugène à la Galerie du Rift

Joanne Poitras présente «Sur le village»

Joanne Poitras

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

En plus de sa propre création, Joanne Poitras demeure une figure importante de l’art visuel en région. Elle a été cofondatrice de l’Atelier Les Mille Feuilles à Rouyn-Noranda, initiatrice de la Biennale internationale d’art miniature à Ville-Marie et elle donne des formations et des charges de cours à l’UQAT.

L’art doit surprendre, susciter la réflexion, nourrir la pensée. En ce sens, l’exposition «Sur le village» de Joanne Poitras fait œuvre plus qu’utile. Elle questionne, témoigne, entraîne dans les plus lointains dédales de l’imaginaire.

«Les œuvres exposées ici ont ceci de commun qu’elles ont toutes été créées à partir d’éléments recueillis ici, au Témiscamingue, a indiqué Joanne Poitras. Aussi, elles parlent toutes de l’attraction, de comment on entre en relation, comment on interagit et comment on monte et redescend, attirés par l’attraction terrestre.»

Sur le village développe le thème du territoire et questionne le village du 21e siècle. L’exposition regroupe des œuvres majeures issues du volet sculpture et installation que l’artiste a réalisées depuis le début des années 2000. L’ensemble est présenté pour la première fois au public du Témiscamingue.

«Les œuvres exposées ici ont ceci de commun qu’elles ont toutes été créées à partir d’éléments recueillis ici, au Témiscamingue» - Joanne Poitras

Depuis quelques années, Joanne Poitras travaille sur la nature éphémère et décomposable du matériau accumulé et l'empreinte, la marque, que ce dernier laisse au passage. À partir de ces éléments, elle interroge notre rapport au monde. Sur le village s’inscrit intrinsèquement dans cette démarche.

Art témoin

Un des projets compris dans l’exposition relate l’incendie de l’église de Saint-Eugène-de-Guigues, d’où Mme Poitras est native. Pendant les jours qui ont suivi le sinistre, avec l'accord des autorités locales, elle a photographié et filmé les lieux, recueilli des restes de la bâtisse, extirpé des objets presque entièrement détruits par les flammes. Ces artéfacts, une fois récupérés, ont été intégrés dans une œuvre on ne peut plus singulière.

«Pour moi, cette œuvre ne vise pas à guérir, mais plutôt à témoigner de ce qu’est une communauté, a-t-elle fait observer. L’église dans un village, c’est le monument de ce village. C’est le sacré religieux, mais c’est aussi le Club des Fermières, l’Âge d’Or, l’atelier de menuiserie…»

Joanne Poitras

©Gracieuseté

Cette œuvre, créée à partir d’artéfacts récupérés dans les ruines de l’église de Saint-Eugène-de-Guigues, aux lendemains du sinistre, en surprendra plusieurs tant ce qu’elle évoque entraîne dans les confins de l’imaginaire.

Le vernissage de l’exposition Sur le village aura lieu à 17h le 5 avril à la Galerie du Rift. L’exposition se poursuivra par la suite jusqu’au 2 juin. Elle est accompagnée, dans l’espace Découverte, d’œuvres de Samuel Deshaies, détenteur d'un DEC en arts plastiques et d'un BAC en création nouveaux médias de l’UQAT.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média