Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

03 avril 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Durée de vie prolongée en 2034 pour Casa Berardi

La mine déclare des réserves minérales jamais vues depuis 1990

Hecla_mine_Casa_Berardi

©Hecla Québec

L’ajout de nouvelles réserves dans les fosses de Casa Berardi a largement compensé la déplétion des onces d’or souterraines.

Alors que les réserves minérales de Casa Berardi ont atteint un total jamais vu depuis 1990, Hecla Mining a décidé de prolonger jusqu’en 2034 la durée de vie de sa mine située au nord de La Sarre. Et ça ne pourrait être qu’un début.

L’exploration à Casa Berardi en 2018 s’est révélée très bénéfique pour Hecla, alors que les réserves minérales se sont accrues de 28 % pour atteindre 1,91 million d’onces d’or. Il s’agit du plus haut total depuis 1990.

La baisse des réserves dans la partie souterraine de la mine, engendrée par les opérations minières, a été largement compensée par l’ajout, en surface, de nouvelles réserves dans la partie ouest de la fosse principale ainsi que dans deux fosses secondaires. Comparativement à 2017, la mine jamésienne a terminé 2018 avec une réduction de 176 400 onces d’or souterraines et avec une augmentation de 589 600 onces d’or en fosses.

Du côté des ressources minérales, Casa Berardi compte à présent 1,205 million d’onces d’or mesurées et indiquées ainsi que 652 000 onces d’or présumées.

Jusqu’en 2034

Les données sont tellement encourageantes qu’au début d’avril, Hecla Québec a annoncé qu’elle prolongeait la durée de vie de Casa Berardi jusqu’en 2034. De plus, cette décision n’étant basée que sur les réserves minérales, il y a fort à parier que la conversion ultérieure des ressources ajoutera plusieurs années à ce calcul.

En 2018, Casa Berardi a représenté 35 % des revenus d’Hecla. À nouveau, en se basant uniquement sur les réserves, la société minière estime que la mine devrait dégager un bénéfice global net de 432 M $ à la fin de sa durée de vie actuelle.

Un moteur économique

Par voie de communiqué, le PDG d’Hecla, Phillips S. Baker Jr, a souligné l’importance de Casa Berardi dans la croissance de sa société, qui se dirige tranquillement vers ses 130 ans d’existence.

«Nous avons réussi à accroître de façon importante nos réserves globales dans nos différentes exploitations dans un contexte économique conservateur et où l’industrie, en général, voit plutôt les réserves minérales décroître, a-t-il fait valoir. Il est important pour nous de signaler que cette croissance, chez nous, s’est surtout effectuée à Greens Creek, en Alaska, et Casa Berardi, qui génèrent environ 85 % de nos revenus. Ce sont nos moteurs économiques.»

Commentaires

11 avril 2019

Maurice Joly

Bonjour à vous ! Je m`appel Maurice, j`ai une très grande intérêt à vouloir travailler pour vous à Casa, la distance pour moi de mon domicile est pas un problème car je suis habitué. Le seul inconvénient pour moi et beaucoup d`hommes que j`ai rencontré et discuté avec eux, c`est qu`il n`y a pas de lieu sur place pour y demeurer ( Un Camp) La plus part des témoignages que j`entend des employés qui travaille et qui travaillaient déjà pour vous, mentionnent que demeurer à Lasare cela est pas pour tous car ils ont aussi plus de 2 heures de route à faire à chaque jour. PS : Ma question pour vous ! Donc que la mine Casa, est prolongé à 2034, est ce que la compagnie va prendre en considération de construire un " Camp " pour les employés ? Merci de votre temps.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média