Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

05 avril 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Maxime Boisclair engagé comme entraîneur-chef des Gaillards

Maxime Boisclair

©Gracieuseté - Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue/Pascal Robert

Maxime Boisclair est le nouvel entraîneur-chef des Gaillards du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue.

Les Gaillards du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont embauché un ancien attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Maxime Boisclair comme entraîneur-chef.

«Je suis très fébrile. J’ai hâte de commencer. J’ai un beau défi devant moi. Ce sera une bel expérience», a indiqué le nouvel entraîneur-chef.

«C’est un beau programme. Il y a des gens qui l’ont à cœur. On peut établir quelque chose de solide. Ce sera un gros défi, mais un défi plaisant à relever. De pouvoir aider à bâtir un programme, c’est très valorisant», a-t-il ajouté.

Expérience

Publicité

Défiler pour continuer

Celui-ci était, depuis le début de la saison, entraîneur adjoint avec les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. La saison dernière, il était entraîneur adjoint des Dragons du Collège Laflèche.

«J’ai pu connaître la ligue et le calibre. En plus, j’ai aussi eu la chance d’être entraîneur-chef par intérim à Laflèche», a-t-il mentionné.

Il a aussi œuvré pour le Collège St-Bernard de Drummondville comme entraîneur-chef.

Maxime Boisclair s’est aussi fait connaître lors de son parcours dans la LHJMQ avec les Saguenéens de Chicoutimi entre 2003 et 2006. Il a par la suite évolué dans différentes ligues professionnelles comme la East Coast Hockey League (ECHL), la Ligue américaine de hockey (AHL), la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) en plus d’avoir évolué en France et au Kazakhstan.

À son image

Maxime Boisclair a l’intention d’apporter sa touche aux Gaillards. «Je veux une équipe qui va travailler comme les gens de la région en ont la réputation. On ne se fera jamais battre parce qu’une équipe aura travaillé plus fort que nous. Je veux aussi qu’on joue rapide et qu’on soit responsable défensivement pour aller s’amuser ensuite en zone offensive. Je veux aussi avoir des joueurs qui soient créatifs», a-t-il expliqué.

Il sera en région dès la semaine prochaine. «Ça va me permettre de rencontrer les joueurs actuels. J’aimerais pouvoir embarquer sur la glace avec eux aussi pour apprendre à les connaître. On va aussi préparer le camp qui vient à la fin d’avril», a-t-il évoqué.

Même si le recrutement est bien avancé, il compte se servir de ses contacts. «J’ai une bonne idée du genre de joueurs que je veux. J’ai eu la chance de me faire beaucoup de contacts à travers mon expérience dans le hockey et je vais les utiliser», a-t-il lancé.

Un lien avec la région

L’homme de 34 ans a aussi un lien particulier avec les Gaillards. «Mon beau-père a été de la première génération des Gaillards. Il a fait partie de la toute première équipe. Nous avons aussi de la famille en région. On est très heureux de revenir ici», a-t-il évoqué.

En effet, sa conjointe est native la région. «Il y a plusieurs personnes qui étaient très heureuses de savoir que j’avais obtenu ce poste. Ils vont nous aider à faciliter la transition», a-t-il fait valoir.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média