Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

17 avril 2019

Anne Blondin - ablondin@lexismedia.ca

Le Cégep offrira un service pour les plaintes à caractère sexuel

Le nouveau guichet unique sera disponible à la rentrée 2019-2020

AB-Plaintes sexuelles

©Photo gracieuseté

Dès cet automne, une ligne téléphonique sera mise en place par le Cégep afin de recueillir les plaintes à caractère sexuel. Les étudiants aussi bien que le personnel pourront bénéficier de ce service.

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue est sur le point de signer une entente avec une firme ou un organisme externe qui aura comme mandat de soutenir toute personne ayant été victime ou témoin de violence à caractère sexuel au sein de son institution.

Selon la loi adoptée en décembre 2017, le Cégep avait jusqu’au 1er janvier 2019 pour faire approuver sa politique. Celle-ci doit être en fonction au plus tard le 1er septembre 2019. Cependant, à la date convenue, la politique n’avait toujours pas été approuvée par le conseil d’administration. 

«Nous figurions parmi le lot de collèges qui n’avaient pas fait approuver leur politique à la fin du mois de janvier, comme cela a été rapporté dans d’autres médias, a admis le directeur général du Cégep, Sylvain Blais. Notre volonté était que ce qui allait être proposé au conseil d’administration fasse une plus grande unanimité auprès de notre personnel et de nos étudiants. La politique a donc été adoptée au mois de mars.» 

Le Cégep travaille en ce moment à mettre en œuvre toutes les mesures qui en découlent afin que tout soit en place le 1er septembre 2019. Ces mesures comportent, entre autres, la mise en place d’un guichet unique pour les plaintes à caractère sexuel. 

«On souhaite que les victimes nous informent davantage et que toutes les personnes qui viennent à notre Cégep se sentent plus en sécurité» - Sylvain Blais 

Guichet unique 

Le guichet que le Cégep veut mettre en place aura plusieurs mandats. Selon l’appel d’offres public paru en mars, les soumissionnaires devront assurer un service de ligne téléphonique, faire un suivi des signalements sans dépasser les deux jours ouvrables, s’assurer que les personnes plaignantes puissent rencontrer un intervenant et évaluer la recevabilité de chaque plainte dans un délai de cinq jours ouvrables suivant son dépôt. Bien sûr, l’entreprise choisie devra aussi effectuer les suivis auprès de la personne plaignante et de l’autorité administrative du Cégep. Les élèves des trois campus, de la formation continue ainsi que le personnel pourront bénéficier de ce service. 

«Nous sommes à la recherche d’un partenaire qui pourra fournir ce service et qui œuvre déjà dans ce domaine-là, a expliqué M. Blais. Nous souhaitons que le service soit offert aussi en dehors des heures administratives du Cégep. Donc, on veut proposer une plus grande couverture que si nous embauchions nous-mêmes une ressource.» 

Déjà des réponses positives 

Avant d’aller en appel d’offres, le Cégep avait vérifié l’intérêt de diverses organisations et avait reçu des réponses positives de la part de trois d’entre elles. 

«Nous terminons présentement l’analyse des dossiers reçus dans le cadre de l’appel d’offres public, a souligné Sylvain Blais. Nous aimerions conclure une entente contractuelle de trois ans, avec une possibilité de renouvellement de deux ans.» 

Mettre les victimes en confiance 

Le directeur général du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue croit que le recours à une firme externe va peut-être permettre aux victimes de se sentir plus à l’aise de déposer une plainte. 

«En faisant cela, je crois que l’on va favoriser une plus grande confidentialité dans la gestion des plaintes, a-t-il indiqué. On souhaite que les victimes nous informent davantage et que toutes les personnes qui viennent à notre Cégep se sentent plus en sécurité.» 

Sylvain Blais estime que le projet coûtera de 25 000 $ à 30 000$ annuellement, qu’il y ait des plaintes portées ou non. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média