Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

18 avril 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Prédictions: le jeu se complique dans la troisième ronde

Huskies Rouyn-Noranda Cataractes Shawinigan

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Huskies et l'Océanic de Rimouski offriront une série chaudement disputée.

Le jeu des prédictions se complique avec cette troisième ronde pour les Huskies. Le duel entre l’Océanic de Rimouski et la meute risque d’être assez palpitant.

En fait, ce duel est ponctué d’affrontements plus intéressants les uns que les autres. Charle-Édouard D’Astous et Noah Dobson figurent parmi les meilleurs défenseurs de la ligue. Peter Abbandonato et Alexis Lafrenière ont été les joueurs clés de leur formation respective. Colten Ellis et Samuel Harvey sont parmi les meilleurs gardiens du circuit.

La mononucléose aura cependant fait une victime du côté des Huskies en Peter Abbandonato. Son absence aura-t-elle un impact?

Le choc des titans

Publicité

Défiler pour continuer

Il sera d’ailleurs intéressant de voir qui les entraîneurs enverront lorsque les deux premières unités de chaque équipe sera sur la patinoire.

Abbandonato, Teasdale et Lauko ont réellement composé la meilleure unité des Huskies depuis le début des séries. Il en est de même pour l’unité d’Olivier Garneau, Alexis Lafrenière et Jimmy Huntington. Les freiner ne sera pas de tout repos. Il sera intéressant de voir qui Mario Pouliot désignera pour remplacer son centre sur le premier trio.

Charles-Édouard D’Astous et Noah Dobson risquent d’avoir aussi beaucoup de temps de jeu. Si la défensive menée par Noah Dobson semble plus solide, il ne faut pas sous-estimer celle que mène son opposant. Radim Salda, Jordan Lepage et Anthony D’Amours sont de bons défenseurs. De plus, Vincent Martineau a été très bon depuis le début des séries.

Ça va se jouer sur le 2e trio

Pour moi, cette série, elle se joue sur les 2es trios des deux équipes. La question est de savoir si Félix Bibeau, Rafaël Harvey-Pinard ainsi qu’Alex Beaucage seront en mesure d’avoir le dessus sur le trio d’Anthony Gagnon, Jeffrey Durocher et Cédric Paré.

À première vue, la balance penche du côté rouynorandien. Si le 2e trio de la meute est en mesure de produire plus que celui de la formation du Bas-Saint-Laurent et que les autres trios sont en mesure de fournir une production sensiblement égale, cela permettra à la meute de l’emporter.

Il faut aussi dire que l’aspect physique sera important dans cette série. L’Océanic est reconnu pour cette facette de son jeu, et la meute devra faire attention à ne pas tomber dans le panneau, car l’avantage numérique rimouskois est aussi terrifiant que celui des Rouynorandiens. En fait, l’équipe qui visitera le banc des punitions le plus souvent risque de se trouver dans l’eau chaude assez rapidement.

Régis contre Lafrenière, prise 2?

Un des duels spéciaux de cette série est celui entre Samuel Régis et Alexis Lafrenière. Lorsqu’il avait été sélectionné par les Huskies, les dépisteurs de la meute avait vanté le travail qu’il avait effectué contre l’attaquant d’élite lors des séries midget AAA. Même son ancien entraîneur, Bruce Richardson, l’avait reconnu dans un point de presse après une rencontre contre les Huskies. Régis était son homme de confiance pour stopper la vedette des Vikings de Saint-Eustache.

Samuel Régis pourra-t-il rééditer cet exploit? Cela dépendra de l’utilisation que Mario Pouliot en fera. Mais durant les séries précédentes, il a été jumelé à quelques reprises à Noah Dobson. Seront-ils le duo tout désigné pour stopper la vedette rimouskoise?

Ma prédiction: les Huskies en 6 parties.

 

Drummondville (2) vs Halifax (3)
Cette série sera, pour moi, la série de l’attaque. Les deux équipes misent sur des attaques dévastatrices qui peuvent faire beaucoup de dégâts. La question de la présence ou non d’Olivier Rodrigue devant le filet des Voltigeurs est aussi importante. Le gardien de 18 ans sera-t-il prêt à se retrouver sur la patinoire après avoir raté deux rondes de séries? Ou les Voltigeurs feront confiance à Anthony Morrone? Les Mooseheads de Halifax ont eu chaud contre les Remparts et ils ont appris à la dure. Cela fait d’eux une équipe encore plus dangereuse, car ils ont su ce que c’était de vivre sur le bord du gouffre. Cette leçon sera ultra importante pour la formation de la Nouvelle-Écosse.
Ma prédiction: Halifax en 7.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média