Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

19 avril 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

Dallaire revient à la charge contre Nav Canada

Nav Canada Rouyn-Noranda

© Photo L’Éclat/Le Citoyen – Archives/Thierry de Noncourt

La mairesse Dallaire ne lâche pas le morceau et revient continuellement à la charge pour défendre les services de nuit à l’aéroport de Rouyn-Noranda.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, a interpellé Mélanie Joly, ministre du Tourisme, lors de son passage en région, le 18 avril, à propos de l’intention de Nav Canada d’automatiser ses services de nuit à l’aéroport régional de Rouyn-Noranda.

«On parle de tourisme dans les régions et au même moment, Nav Canada menace de nous enlever les services FSS (Station d’information de vol) la nuit pour les remplacer par une machine dont les pilotes disent qu’elle n’est pas sécuritaire à 100 %. Au départ, on croyait que c’était un enjeu pour la région et c’est devenu un enjeu national», a déclaré la mairesse. 

Nav Canada réagit 

Par une curieuse coïncidence, Nav Canada a émis un communiqué un peu plus tard, la même journée, dans lequel l’organisme dénonçait la démarche de Rouyn-Noranda et une infolettre publiée par la Ville. 

«Il est regrettable que le bulletin (infolettre) de Rouyn-Noranda soit utilisé pour répandre de fausses informations sur le but de l’examen national et qu’il laisse entendre que l’intention de ce dernier est de remplacer nos employés par de la technologie. L’examen vise à examiner comment Nav Canada peut rehausser la sécurité et améliorer efficacement ses services», pouvait-on lire dans le communiqué de Nav Canada. 

L’organisme faisait référence à cette affirmation publiée dans l’infolettre: «Dans les prochains mois, ce n’est donc pas seulement les services consultatifs de nuit offerts à Rouyn-Noranda qui sont susceptibles d’être remplacés par des technologies moins performantes, mais l’ensemble des services offerts dans les aéroports régionaux du Canada». 

L’humain n’est mentionné nulle part 

Mme Dallaire soutient qu’elle a reçu une lettre où «Nav Canada dit que, d’un point de vue national, ils vont entreprendre un examen des FSS afin de tenir compte des nouvelles technologies disponibles. Nulle part il n’est fait mention de l’humain. C’est sans équivoque», a-t-elle expliqué. 

Les aéroports régionaux veulent maintenir le niveau de service actuel pour la sécurité des voyageurs. La Ville de Rouyn-Noranda invite donc les aéroports et les transporteurs du Québec et du Canada à communiquer avec elle pour faire front commun contre Nav Canada. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média