Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 avril 2019

Marc-André Gemme - magemme@lexismedia.ca

Un piano public signé Sophie Royer

Sophie Royer piano public La Sarre

©Photo L'Éclat / Le Citoyen - Marc-André Gemme

Sophie Royer devant le piano qui sera installé au parc Ernest-Lalonde.

La Ville de La Sarre a retenu les services de l’artiste La Reinoise Sophie Royer pour décorer le premier piano public qui sera disponible dès l’été prochain.

L’idée du piano public fait suite à la conférence du Lasarrois et cofondateur du Cirque du Soleil, Gilles Ste-Croix. «La Ville a demandé que le piano soit peinturé sous le thème de la conférence de M. Ste-Croix, Osons Créer, a relaté l’artiste Sophie Royer. Étant donné que j’avais déjà fait le tableau qui a été remis à Gilles Ste-Croix et celui de la MRC, j’étais déjà dans le thème alors l’équipe culturelle m’a choisi.» 

Pour bien boucler la trilogie, Mme Royer a gardé les mêmes éléments qu’elle avait intégrés dans les tableaux. On y retrouve un visage qui souffle sur le phylactère de la MRC d’Abitibi-Ouest et qui insuffle un vent de créativité.  

Une fois terminé, le piano sera installé sous le gazebo du parc Ernest-Lalonde. Bien que certains puristes soient contre l’idée d’installer un piano à l’extérieur, la Ville prévoit le protéger du mieux que possible contre les intempéries. «Selon moi, je préfère que le piano connaisse une deuxième vie plutôt que d’amasser de la poussière quelque part», a souligné Sophie Royer. 

Publicité

Défiler pour continuer

Une première résidence 

Dans sa nouvelle vision, la direction de l’équipe culturelle de la Ville de La Sarre veut accueillir des artistes à la Maison de la culture pour y faire des résidences temporaires. «Je me sens vraiment choyer d’être la première artiste à faire une résidence à la Maison de la culture», a expliqué Sophie Royer. 

Mme Royer aura passé cinq jours à la Maison de la culture pour réaliser son œuvre. «J’ai adoré l’expérience, des fois c’était tranquille, mais la plupart du temps il y avait beaucoup d’énergie et de gens autour de moi. L’ambiance était vraiment bonne pour créer.» 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média