Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

23 avril 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Un salon pour mieux connaître la permaculture

Salon Permaculture MRC Abitibi

©gracieuseté

Isabelle Dion et Marie-Ève Boisclair, lors de leur conférence au 1er Salon de la permaculture, l’an dernier.

ENVIRONNEMENT. Pour une deuxième année, on soulignera la Journée internationale de la permaculture avec la tenue d’un salon, le dimanche 5 mai, dans la région d’Amos.

Cette fois-ci, les organisatrices Isabelle Dion, de la Lucarne Verte, et Marie-Ève Boisclair, nutritionniste, présenteront l’événement au Complexe hôtelier Amosphère. Cette nouvelle localisation leur offrira plus de possibilités et de flexibilité ainsi qu’une plus grande capacité d’accueil (jusqu’à 225 personnes pour les conférences) pour faire connaître davantage la permaculture et ses bienfaits.

«Plusieurs salles seront accessibles en même temps, ce qui nous permettra d’offrir une journée encore plus dynamique aux participants. L’an dernier, c’était plus une introduction à la permaculture, cette année on présente des conférences et des ateliers un peu plus pointus», fait valoir Marie-Ève Boisclair, qui administre aussi le groupe Facebook Permaculture Abitémis.

À la carte

L’avant-midi proposera deux conférences d’une heure au coût de 10 $. Lyne Bellemare abordera la question de la permaculture au sein de son entreprise, Terre Promise, qui se spécialise dans la production de semences patrimoniales. Par la suite, Roger Larivière parlera des plantes sauvages comestibles de la forêt boréale.

Publicité

Défiler pour continuer

En après-midi, l’organisation proposera plutôt un menu à la carte à ses participants. À 13h, ils devront choisir entre l’atelier d’Isabelle Dion sur la forêt nourricière, ce jardin à mi-chemin entre une forêt, un potager et une plate-bande ornementale, et celui de Lyne Bellemare sur les légumes oubliés et des variétés disparues.

À 14h30, le choix se fera plutôt entre l’atelier de Roger Larivière sur le chaga, ce champignon dont les propriétés médicinales font l’objet d’études, et celui de Marie-Ève Boisclair sur la lactofermentation, un mode de conservation des aliments. Tous les ateliers sont 5 $ en prévente, sauf celui sur la lactofermentation, qui est 15 $, en raison du matériel fourni. Le jour même du Salon, il en coûtera 15 $ pour assister aux conférences du matin et 15 $ pour participer aux ateliers de l'après-midi.

Des exposants

Le Salon comportera aussi un volet exposition, qui sera accessible à tous gratuitement, de 9h à 16h. Une dizaine d’exposants sont attendus. «Certains ont des beaux produits à vendre, d’autres sont surtout là pour informer, discuter et échanger. On voulait un certain équilibre entre les deux», précise Isabelle Dion.

 

La permaculture

La permaculture est une philosophie de travail avec et non contre la nature, qui considère les animaux et les plantes dans toutes leurs multiples utilités. «Ça peut avoir l’air gros, mais on n’a pas besoin de tout changer. Il n’est pas nécessaire de devenir autosuffisant. On peut simplement faire un bout de chemin pour mieux s’intégrer à notre environnement», fait valoir Isabelle Dion.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média