Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

28 avril 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Un succès pour le 1er Tous en blanc

Tous en blanc

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Tous vêtus de blanc pour l’occasion, les amateurs de techno ont été nombreux à se présenter au Centre de congrès de Rouyn-Noranda.

Le Tous en Blanc au profit de la Société de l’autisme de l’Abitibi-Témiscamingue (SAAT) a été un succès sur toute la ligne.

«La cible, c’était de remettre 24 000 $ à la Société», a indiqué l’un des organisateurs, Joël Caya, alors que le décompte n’était pas encore complété au moment de mettre sous presse.

«La beauté de la chose, c’est qu’on n’entre en conflit avec aucun autre évènement. On va chercher une clientèle jeune et on sensibilise ces gens-là à l’autisme en même temps», a-t-il ajouté.

Si l’évènement, par son caractère techno, semblait s’adresser aux plus jeunes, les plus vieux ont aussi répondu présent. «Il y a des gens dans la quarantaine qui ont acheté des billets», a fait savoir M. Caya.

Tous en blanc

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Dave Summit et GoodFellas (photo) ont lancé les festivités.

De grosses responsabilités

Cédric Lachapelle, Jonathan Morin, Olivier Périgny et Dannik Chamberland étaient les acolytes de Joël Caya dans l’organisation de cette soirée haute en couleur. Pour les quatre jeunes, il s’agissait d’une expérience unique.

«Les jeunes organisaient déjà des évènements au Petit Théâtre et ils ont assisté à des évènements techno un peu partout. On leur a donné un budget et ils ont travaillé avec ça pour bâtir la programmation. Leur seul travail, en fin de semaine, c’était de s’occuper des artistes. Ils ont trippé solide. C’est un beau cadeau pour eux et une expérience inestimable», a évoqué Joël Caya.

De plus, ce petit groupe s’est réellement approprié la cause.

«On voulait sensibiliser les gens à l’autisme. Les quatre jeunes l’ont compris. Ils l’ont intégré dans leur communication avec les artistes. Ils sont devenus des porte-paroles de la cause» - Joël Caya

Tous en blanc

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

CastNowski a offert un set vibrant.

Haut en couleur

La soirée du 28 avril s’est amorcée avec Dave Summit et GoodFellas. CastNowski a ensuite sorti un set vibrant pour son heure. Puis, l’ambiance s’est déchaînée pour le reste de la nuit lorsque Michael Sparks a pris le relais, faisant littéralement exploser le dancefloor du Centre des congrès.

«Les gens ont pu vivre un évènement unique au niveau des éclairages et de la décoration. En plus, il y avait six artistes technos qui ont chacun un style différent», a mentionné Joël Caya.

He$h annule à la dernière minute

À la dernière minute, le DJ de Dallas He$h a annulé sa prestation pour des raisons de santé. Le comité organisateur a travaillé d’arrache-pied et a réussi à mettre la main sur Sam Lamar, qui sera notamment en spectacle à Montréal avec son dubstep brutal lors de l’événement ÎleSoniq. Ce dernier a offert une prestation relevée, lui qui a remplacé le DJ international au pied levé.

Tous en blanc

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le comité organisateur de l’événement a vécu une expérience exceptionnelle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média