Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 mai 2019

Dominic Chamberland - dchamberland@lexismedia.ca

Le temps de célébrer «la force intérieure» de l’industrie minière

28e Semaine minière

©Photo L'Éclat/Le Citoyen - Dominic Chamberland

De gauche à droite : André Bernard (président de l’Institut canadien des mines – section Val-d’Or), Ariane Jutras (présidente du comité organisateur de la 28e Semaine minière de Val-d’Or), Valérie Fillion (directrice générale de l’Association de l’exploration minière du Québec), Sylvain Lehoux (président d’honneur de la 28e Semaine minière), Pierre Dufour (député provincial d’Abitibi-Est et ministre régional), Josée Méthot (présidente-directrice générale de l’Association minière du Québec), Pierre Corbeil (maire de Val-d’Or) et Valérie Dufour (représentante du député fédéral Romeo Saganash).

Plusieurs bonzes de l’industrie étaient réunis sur le site de la mine Eldorado Gold Lamaque, lundi matin, pour assister au lancement de la 28e Semaine minière de Val-d’Or.

L’édition 2019 se déroule du 6 au 12 mai sous le thème «La force intérieure». Parmi les activités au programme, notons la nouvelle Soirée Contes et Raconte (mardi à la Salle Félix-Leclerc), des conférences du président d’honneur Sylvain Lehoux organisées par l’Institut canadien des mines et la Chambre de commerce de Val-d’Or (mercredi soir et jeudi midi au Forestel), ainsi que le 5 à 7 de clôture jeudi, à la microbrasserie Le Prospecteur (les profits d’un encan d’échantillons géologiques iront à la Source Gabriel).

La Journée familiale de l’industrie minière (le 12 mai à la Place Agnico Eagle) ainsi qu’une visite de la mine Canadian Malartic et de la Cité de l’Or ou du Musée minéralogique pour tous les élèves de 6e année de la Vallée-de-l’Or (du 6 au 10 mai) viennent compléter la programmation.

«L’Association minière travaille très fort pour faire connaître à la population qui nous sommes, a mentionné Sylvain Lehoux. L’industrie minière est un moteur économique important aux niveaux local et régional grâce à ses investissements et à ses retombées économiques et sociales, avec un emploi sur trois lié aux mines et 1200 fournisseurs, a signalé le directeur général de la mine Eldorado Gold Lamaque.

Publicité

Défiler pour continuer

«Il faut crier notre fierté haut et fort pour inciter la population à participer à nos organisations. Depuis plusieurs années, notre industrie se distingue par sa volonté d’échanger et de communiquer de façon transparente avec son milieu, tout en opérant selon les plus hauts standards et les plus récentes technologies», a affirmé M. Lehoux.

Un processus plus rapide bientôt?

De son côté, Pierre Dufour, député provincial d’Abitibi-Est et ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue au sein du gouvernement caquiste, avait de bonnes nouvelles pour l’industrie minière. «Avec notre ministre (des Ressources naturelles), nous nous penchons à trouver des façons d’accélérer le processus d’autorisations (gouvernementales), a-t-il fait savoir.

«Pour le projet Éléonore, par exemple, il y a eu 274 permis à délivrer… On regarde donc pour améliorer le tout, il y a d’ailleurs du beau travail qui se fait et nous aurons éventuellement une annonce à faire, a poursuivi M. Dufour. Le processus restera aussi rigoureux pour l’environnement et la sécurité, mais nous voulons que les délais soient plus courts pour accorder les permis. On souhaite aussi faire en sorte, pour simplifier les choses, que le vocable soit identique entre les ministères concernés (Environnement et Ressources naturelles)», a-t-il indiqué.

Une belle vitrine

Pour Josée Méthot, présidente-directrice générale de l’Association minière du Québec, la Semaine minière se veut une belle vitrine pour l’industrie. «C’est l’occasion de montrer son apport à la vie quotidienne, d’informer les gens sur le caractère essentiel des mines, a-t-elle exprimé.

«Il y a des produits miniers partout, dans les téléphones cellulaires par exemple. Nous sommes une industrie indispensable et non du passé, a fait valoir Mme Méthot. La passion qui anime tout le monde de l’industrie minière est l’une de ses forces intérieures.»

Josée Méthot estime que les vieilles images de l’industrie minière qui opère sans se soucier de l’environnement font partie d’une autre époque. «Il faut porter le message que l’industrie travaille dans un esprit de développement durable. Elle évolue par ses nouvelles technologies et ses façons de faire», a signifié Mme Méthot.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média