Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

12 mai 2019

Martin Guindon - mguindon@lexismedia.ca

Karol-Ann Canuel remonte en selle

La cycliste tentera de reprendre où elle a laissé

Karol-Ann Canuel

©gracieuseté - George Deswijzen

En arrêt depuis le 23 mars, Karol-Ann Canuel renouera avec la compétition au Tour de la Californie, du 16 au 18 mai.

CYCLISME. Karol-Ann Canuel (Boels-Dolmans) remonte en selle après une convalescence de plus d’un mois. Elle participera au Tour de la Californie Amgen avec son équipe, du 16 au 18 mai.

La cycliste originaire d’Amos a été victime d’une chute le 24 mars, à la Tropheo Alfredo Binda en Italie, où elle s’est fracturé la clavicule gauche.

«Je revois encore ma chute. J’ai tellement confiance en mon vélo… je crois vraiment qu’on a le meilleur équipement. Je pense que j’arrivais trop vite et que j’ai aussi pris un angle que je n’aurais pas pris normalement parce qu’il y avait d’autres personnes devant moi. J’ai glissé et je n’ai pu récupérer. Je tournais et tout d’un coup, j’étais à terre. Je n’ai rien pu faire. Ça passait ou ça cassait. Ç’a cassé», résume celle qui craignait d’abord une commotion cérébrale.

Chirurgie incontournable

Si au départ elle ne croyait pas avoir besoin d’une chirurgie après avoir consulté en Italie et en Hollande, elle a finalement obtenu un avis contraire à son retour au Québec, où une radiographie a démontré qu’il fallait l’opérer. Elle a repris l’entraînement sur vélo stationnaire cinq jours après l’intervention, avant d’entreprendre la physiothérapie puis remonter sur son vélo à la fin du mois d’avril.

Publicité

Défiler pour continuer

Karol-Ann Canuel se prépare maintenant pour les trois étapes du Tour de la Californie, une épreuve du World Tour féminin de l’UCI (16 au 18 mai). Elle tentera alors de reprendre où elle avait laissé, après un excellent début de saison avec une 9e place à la Setrama Ciclista Valenciana (Espagne) et une 34e à la Strade Bianche (Italie).

«J’ai tout le mois de mai et le mois de juin pour retrouver ma forme» - Karol-Ann Canuel

«Je me sentais super bien, en grande forme. Ç’allait bien aussi avec mon équipe. J’avais vraiment de bonnes sensations sur le vélo. Mon objectif pour le printemps, c’était la semaine des Ardennes (en avril). Mais bon, je l’ai faite l’année dernière et elle sera toujours là l’an prochain. Il n’y a pas de stress. Je n’ai pas manqué beaucoup de courses», fait-elle valoir.

Les Canadiens et le Giro

Pour la suite, le calendrier est plus flou. Karol-Ann Canuel ignorait toujours si elle pourrait être du Chrono et du Grand Prix de Gatineau, au début du mois de juin. «Ça va dépendre des courses que je ferai avec mon équipe. J’espère y être avec l’équipe canadienne. J’ai peut-être une course en Europe entre Gatineau et les championnats canadiens (28 juin au 1er juillet en Beauce), auxquels je devrais participer. C’est toujours un objectif pour moi», précise la vice-championne canadienne du contre-la-montre.

Ensuite, en principe, Karol-Ann Canuel devrait prendre part à différentes courses par étapes en Europe avec son équipe, dont le Giro d’Italie (5 au 14 juillet). «J’aimerais ça bien faire cette fois-ci. L’an dernier, je suis tombée à la troisième étape, puis ç’a juste mal été par la suite. J’aimerais ça avoir de belles courses; peut-être une victoire d’étape», affirme-t-elle.

Sélection olympique

Karol-Ann Canuel ignore jusqu’à quel point cet arrêt forcé de plus d’un mois affectera son rendement en cette année de sélection pour les Jeux de Tokyo 2020. Elle aimerait bien revivre l’expérience olympique, elle qui était à Rio en 2016. Mais elle ne s’en fait pas outre mesure.

«C’est sûr que j’ai perdu un peu de ma forme, on ne se le cachera pas. Rouler en dedans pendant 90 minutes, ce n’est pas comme rouler dehors pendant quatre ou cinq heures. Mais je pense que ça va revenir assez vite. J’ai le temps. Il faut rester positif, ça ne sert à rien de se plaindre. Ça pourrait toujours être pire. La saison est encore longue», affirme avec philosophie celle qui devrait conclure sa saison à la fin septembre aux championnats du monde à Yorkshire, en Angleterre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média