Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

22 mai 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

En route vers une demi-finale Huskies-Guelph

Huskies Rouyn-Noranda Mooseheads Halifax

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les Huskies ont rendez-vous en demi-finale face au Storm de Guelph.

Les Huskies ont amorcé le match en force, mais leur deuxième période les a coulés face aux Mooseheads d’Halifax. Néanmoins, ils ont réussi à aller chercher une victoire de 4 à 3. Ce résultat amène la meute à affronter le Storm de Guelph en demi-finale vendredi.

La meute, après la première période, en avant 2 à 0, s’est mis à y croire un peu trop. «On y a trop cru. On s’est mis à penser qu’on était à deux tirs d’aller en finale. On a joué une deuxième période terrible, une de nos plus mauvaises périodes de l’année. On va apprendre de ça», a lancé Samuel Harvey.

«Il s’est passé exactement ce qui m’inquiétait avant le match. On a forcé le match pour aller marquer. On s’est éloigné de notre système et on a perdu notre sang froid», a pour sa part soutenu l’entraîneur des Huskies Mario Pouliot.

Le but des Mooseheads, en début de deuxième, a aussi propulsé la meute hors de la bonne voie. «On a joué frustré après leur premier but, peut-être parce qu’on savait que ce serait plus dur. C’était important d’avoir une bonne troisième période pour bâtir là-dessus en vue de la demi-finale», a souligné Félix Bibeau.

Gagner

Mario Pouliot avouait que le sentiment était bizarre. «On n’est pas content malgré qu’on a gagné. C’est dur d’expliquer, mais ce sont les règles», a-t-il évoqué.

Jamais le pilote n’a pensé retirer son gardien pour tenter d’aller chercher l’avantage de la glace pour la demi-finale. «Il était hors de question de le faire. Je n’ai jamais vu quelqu’un enlever son gardien quand tu mènes par un but au hockey. Le but d’une partie de hockey, c’est de gagner», a-t-il lancé.

Rouleau saisit sa chance

William Rouleau a profité de son match pour inscrire un premier filet avec l’aide de Mathieu Gagnon. «Ça s’est passé tellement vite. Je venais tout juste d’embarquer. Quand j’ai tiré, je n’ai pas regardé. J’ai eu une grosse surprise», a-t-il confié.

Il faut dire que le numéro 12 des Huskies n’a pas été utilisé souvent ce printemps. «Ça n’a pas tellement été facile dernièrement. Je ne sais pas si je vais être dans l’alignement ou non. Je suis content d’avoir saisi ma chance. Ça reste que c’est trippant au bout d’être ici. Quand tu ne veux pas manquer ça. Juste d’être avec les gars, c’est une belle expérience», a-t-il signalé.

Pas un mathématicien

Dans le vestiaire adverse, on était très heureux malgré la défaite. Il faut dire que les Mooseheads accèdent directement à la finale. «Le pire scénario est arrivé à 3 à 3. Ce n’est pas facile de coacher un match comme ça. C’est brûlant mentalement. Je suis un entraîneur de hockey. Je ne travaille pas en mathématiques», a lancé Éric Veilleux.

Les joueurs des Mooseheads ont été avisés des scénarios possibles seulement avant la 3e période. L’entraîneur avait aussi confisqué les téléphones. «On a rencontré les leaders et on leur avait expliqué la situation sans dire les chiffres. Ils étaient au courant de ce qui était possible, mais ils ont su ce qui en était avant la troisième période», a-t-il expliqué.

Fort départ

Les deux équipes ont amorcé le match en force. En fin de période, Félix Bibeau (2e), oublié seul dans l’enclave, a profité d’une passe de Jakub Lauko pour enfiler l’aiguille.

Puis, quelques instants plus tard, Peter Abbandonato a créé un revirement avant de remettre à Joël Teasdale (2e) dans l’enclave. Son tir a été bloqué partiellement par Alexis Gravel, mais la rondelle est glissée tranquillement au fond du filet.

Écroulement

En tout début de deuxième période, Benoit-Olivier Groulx (1er) a fait du bien à son équipe en réduisant l’écart à un seul but avec un tir précis dans la partie supérieure du filet.

Puis, les Mooseheads ont créé l’égalité en milieu de période médiane. Profitant d’un changement des Huskies, les Néoécossais ont attaqué à 4 contre 2. Jared McIsaac a laissé à Arnaud Durandeau (1er) qui a décidé de tirer, ce qui lui a permis de tromper la vigilance de Samuel Harvey.

En toute fin de période, profitant d’une punition à la meute, Halifax a pris les devants. Un échange entre Maxim Trépanier, Keith Getson et Antoine Morand (2e) a mené au filet de ce dernier.

Aux commandes

En milieu de période, le quatrième trio des Huskies a créé l’égalité. William Rouleau (1er) a décoché un tir précis pour surprendre Alexis Gravel.

Dans la dernière minute de jeu, Jakub Lauko (2e) a décoché un tir précis pour surprendre le gardien adverse et donner les devants aux Huskies.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Dès la mise au jeu initiale, les Huskies se sont lancés en attaque.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Vincent Marleau tente de gagner sa mise au jeu face à Keith Getson.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Samuel Harvey réalise un superbe arrêt aux dépens de Maxim Trépanier.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le bâton de Raphaël Lavoie s'est brisé lorsqu'il a tenté un tir sur réception.

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Félix Bibeau a inscrit le premier but du match en fin de première période.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média