Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

LHJMQ

Retour

25 mai 2019

Jean-François Vachon - jfvachon@lexismedia.ca

Mario Pouliot, entraîneur de l’année au Canada

Mario Pouliot

©Jean-François Vachon - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Mario Pouliot a été sacré entraîneur de l’année de la Ligue canadienne de hockey.

La saison de rêve des Huskies a été reconnue à sa juste valeur. L’entraîneur-chef et directeur général de l’organisation Mario Pouliot s’est vu remettre le trophée Brian-Kilrea remis par la Ligue canadienne de hockey.

«C’est moi qui suis ici, mais je ne pourrai pas tout faire seul. J’ai eu l’aide de mes joueurs et de mon personnel d’entraîneurs», a-t-il fait valoir.

Le pilote rouynorandien avait aussi une pensée pour le propriétaire Jacques Blais et les partisans. «C’est le meilleur propriétaire que tu ne peux pas avoir. Il est toujours derrière moi à m’appuyer et il nous donne tous les outils pour réussir. Les partisans ont aussi un rôle important. Il appuie les joueurs et rendre mon travail tellement facile», a-t-il lancé.

Mario Pouliot devient le deuxième entraîneur des Huskies à mériter l’honneur d’être reconnu comme le meilleur entraîneur au Canada après Gilles Bouchard en 2016.

En compétition avec André Tourigny

Le pilote des Huskies était en nomination avec André Tourigny, ancien grand manitou de la meute. «C’est un drôle d’adon. Je me sens privilégié d’être à Rouyn-Noranda. Quand j’ai choisi de venir dans la LHJMQ après mon séjour dans le midget AAA, je ne voulais pas aller avec n’importe qui. J’ai appris énormément à ses côtés», a fait valoir Mario Pouliot.

Ce trophée démontre aussi tout le parcours qu’a parcouru l’entraîneur. «C’est une belle récompense. Je crois en ce que je fais et j’ai persévéré. Je me suis adapté. J’ai aussi écouté à qui j’ai parlé après mon congédiement à Baie-Comeau. J’ai aussi été bien entouré, autant par les joueurs que par mon personnel d’entraîneurs», a-t-il souligné.

Harvey et Abbandonato ignorés

La Ligue canadienne de hockey a préféré octroyer le trophée du meilleur gardien à Ian Scott des Raiders de Prince Albert à celui des Huskies de Rouyn-Noranda.

De son côté, Peter Abbandonato n’a pas été en mesure de mettre la main sur le trophée remis au joueur le plus gentilhomme et celui du trophée remis au meilleur marqueur de la LCH.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média