Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

26 mai 2019

Camille Lalancette - clalancette@lexismedia.ca

Plogging | 150 élèves unissent activité physique et environnement

CL-Plogging

©Camille Lalancette - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Une élève montre un des déchets trouvé lors de sa cueillette.

Environ 150 élèves de l’école secondaire La Source ont pris part à une activité de cueillette de déchets, appelée plogging, dans les rues de Rouyn-Noranda le 24 mai dernier.

Le plogging est une contraction du mot jogging et du verbe suédois plocka upp (pour ramasser).

« On fait du plogging, donc on fait de l’activité physique, on n’est pas obligé de courir on peut juste jogger et marcher. C’est vraiment juste pour ramasser des déchets parce qu’on se dit la terre est polluée on peut aider un peu en faisant ça. Puis surtout on peut se mettre en forme en faisant ça », explique Audrey-Mya Madore, une élève ayant participé à l’après-midi de cueillette.

 

CL-Plogging

©Camille Lalancette - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Une partie du groupe devant les sacs remplis des déchets de leur cueillette de l'après-midi.

« Nous avons visé des secteurs, les abords du Lac Osisko, la maison Dumulon, jusqu’aux jeux d’eau. Le secteur des restaurants Mc Donalds et Saint-Hubert. Il y a qui ont simplement marché dans les rues », énumère le directeur adjoint de secondaire 1 à 2 de l’école La Source, Mathieu Arcand.

« Avec mon groupe, nous étions autour de l’aréna Dave Keon, puis là je disais aux élèves que c’était fini, qu’il fallait retourner à l’école et ils me répondaient que ce n’était pas fini! On aurait encore pu y être si on voulait », s’exclame la professeure d’Histoire à la citoyenneté et instigatrice de l’activité, Manon Paquet. Ce sont elle et Karine Brouillette, aussi professeur à l'école La Source, qui ont eu l’idée de l’activité.

Quand l'idée a été lancée, c’était 70 élèves qui allaient s’éparpiller dans les rues pour ramasser les déchets, explique M. Arcand. Par bouche-à-oreille entre élèves et avec la motivation de huit professeurs, ce sont 150 élèves munis d’un sac et d’un gant de caoutchouc qui ont rempli une vingtaine de sacs de poubelle. Les élèves qui se sont ajoutés au groupe initial se sont engagés à reprendre le cours manqué.

Conscientisation

« Ça apporte un petit choc, pour dire que la Terre a un peu de la misère, puis faut vraiment faire des efforts et continuer à faire ça. Les professeurs nous ont dit qu’ils allaient continuer à faire [ce genre d'activité] dès que le nous temps va nous être allouer, se réjouit une étudiante de l'école La Source, Clara Buteau-Perron. Honnêtement s’occuper de l’environnement c’est vraiment important , puis je pense qu’on devrait continuer de s’impliquer. »

Manon Paquet promet de revenir sur l’activité en classe. « Ça fait une belle conscientisation du côté des élèves, ils voyaient les déchets et disaient " Ark, c’est dégueulasse! " », raconte-t-elle. Elle souligne que plusieurs élèves ont remarqué qu’il n’y avait de poubelles dans certains secteurs de la Ville.

Les élèves ont remplis une vingtaines de sacs.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média