Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

04 juin 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Pauline Clermont honorée par la Chambre de commerce LGBT du Québec

L’infirmière retraitée a joué un rôle de pionnière pour la communauté LGBT de la région

Pauline_Clermont_Phenicia

©Christine Latour

Après avoir appris, à la mi-avril, qu’elle serait honorée par la Chambre de commerce LGBT, Pauline Clermont a reçu son prix le 30 mai à Québec, un honneur qu’elle a tenu à partager avec toute la région.

Pionnière pour la communauté LGBT en Abitibi-Témiscamingue, Pauline Clermont a été officiellement honorée pour son travail lors du Gala Phénicia de la Chambre de commerce LGBT du Québec, dont l’édition 2019 s’est tenue le 30 mai à Québec.

«Je n’y croyais pas, avait admis la Rouynorandienne à la mi-avril, lorsqu’elle avait appris qu’elle figurait parmi la quinzaine de personnalités québécoises qui allaient recevoir un prix lors du gala. Parmi les gagnants, il y a des chercheurs connus, alors évidemment, je me demandais ce que je faisais parmi ces personnes.»

Comme elle était la seule personne originaire de l’Abitibi-Témiscamingue, l’infirmière retraitée a néanmoins accepté la récompense, par envie de faire honneur à sa région.

Tout un parcours

Infirmière en santé publique pendant 25 ans et maintenant bénévole à la Coalition d’aide à la diversité sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue, Mme Clermont a commencé à s’impliquer pour la communauté LGBT dès 1985. En pleine épidémie de sida, elle souhaitait qu’on travaille pour prévenir les gestes à risque et améliorer les soins offerts au lieu d’ostraciser les malades.

En 1999, elle a mis sur pied la première clinique interdisciplinaire de soins VIH/sida dans une région éloignée. En 2003, elle a collaboré à la fondation de la Coalition, qui compte à présent plus de 150 intervenants de divers milieux. Un an plus tard, avec son équipe, Pauline Clermont organise le premier de six colloques régionaux sur la création de milieux plus inclusifs.

Les honneurs

Viendront ensuite les honneurs. En 2007, Mme Clermont reçoit de son ordre professionnel un prix Florence qui souligne son travail, depuis plus de 20 ans, dans la lutte contre le VIH/sida. Un an plus tard, le magazine Reader’s Digest la nomme Héroïne de l’année. Plus tard, elle reçoit le prix Coup de cœur du public lors du Gala Arc-en-ciel du Conseil québécois LGBT.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média