Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

04 juin 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Un appel au secours pour sauver la grotte de Ville-Marie

Des citoyens sollicitent l’aide de la Ville

Huguette Gauvin

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Huguette Gauvin, entourée de la citoyenne Marlyn Rannou et du marguiller, Réjean Sarrazin, a lancé un cri du cœur au conseil municipal de Ville-Marie.

Des citoyens de Ville-Marie, Duhamel-Ouest et Lorrainville se sont présentés au Conseil de Ville-Marie, le 3 juin, souhaitant demander l’appui de la Ville pour sauver la grotte, dont la fermeture définitive avait été annoncée la veille sur les médias sociaux.

Marlyn Rannou, une citoyenne de Lorrainville, a été la première à interpeller les élus de Ville-Marie. «Je suis encore sous le choc, a-t-elle confié. La grotte, c’est un lieu de culte, mais aussi un lieu de culture qui fait partie de notre patrimoine culturel et touristique. Combien de photos prises à la grotte voyons-nous circuler dans les promotions de la région? Y aurait-il possibilité de laisser le site ouvert et de circonscrire les endroits moins sécuritaires en l’indiquant aux visiteurs? C’est notre image, notre identité. C’est comme si on demandait de boucher le trou du Rocher-Percé ou de fermer notre Forêt enchantée.»

Publicité

Défiler pour continuer

Le maire, Michel Roy, a alors rappelé que le site de la grotte n’est pas sous la responsabilité de la Ville, mais qu’il appartient plutôt à la Fabrique de Ville-Marie. «Par contre, nous sommes très ouverts à collaborer avec la Fabrique, à lui donner notre appui pour chercher des solutions», a-t-il proposé.

«La grotte fait partie de notre identité. C’est comme si on demandait de boucher le trou du Rocher-Percé ou de fermer notre Forêt enchantée» - Marlyn Rannou

Un cri du coeur

Parmi les autres personnes présentes au conseil se trouvait Thérèse Cardinal, présidente de la Société d’histoire du Témiscamingue (SHT). Après avoir appris la fermeture définitive de la grotte la veille, elle en a fait de l’insomnie.

«Le 15 août, c’est la date du pèlerinage de l’Assomption à la grotte, a-t-elle évoqué. Combien de gens ont des souvenirs, ont entendu parler de cet événement, depuis la création de la grotte en 1904? Nous ne pouvons pas la laisser aller comme ça.»

Le témoignage d’Huguette Gauvin, vice-présidente de la Fabrique et responsable du comité de la grotte a été des plus touchants. Elle a signalé l’état de décrépitude de la grotte, l’envergure des travaux de restauration requis tant pour la grotte, dont le plafond de béton se désagrège et vole en éclats qui jonchent le sol, que pour l’escalier qui y conduit: plusieurs centaines de milliers de dollars à vue de nez.

Grotte Ville-Marie

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La décrépitude de la grotte s’accélère. Les pièces de béton effrité qui jonchent les marches et même le sol en témoignent éloquemment.

«Nous ne pouvons pas venir à bout de tout ça tout seuls, a-t-elle avoué. Je ne croyais jamais que l’annonce de la fermeture allait susciter une telle réaction. Nous ne voulions pas la fermer, nous non plus. Mais après avoir cherché des solutions, pour des raisons de sécurité publique, nous n’avions plus d’autre choix. L’annonce de sa fermeture était un appel au secours, un cri d’alarme. C’est un immense projet que de la remettre en ordre: elle se détériore à une vitesse qui s’accélère à chaque année.»

Un comité pour sauver la grotte

Les élus de Ville-Marie ont démontré beaucoup d’ouverture envers les personnes présentes et affligées par la perspective de perdre ce site patrimonial. Au moins une trentaine de minutes de la période de questions ont d’ailleurs été allouées à ce sujet.

Il a finalement été convenu de tenir une première rencontre dans les plus brefs délais, où la direction générale de la Ville, des membres de la Fabrique et la présidente de la SHT dresseront les constats, envisageront des pistes de solutions et jetteront les bases d’un plan d’action préliminaire.

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

La décrépitude de la grotte s’accélère. Les pièces de béton effrité qui jonchent les marches et même le sol en témoignent éloquemment.

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Même les escaliers qui conduisent à la grotte sont déformés par endroit en raison du mouvement des sols.

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Thérèse Cardinal, présidente de la Société d'Histoire du Témiscamingue n'entend pas demeurer passive dans ce dossier.

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Le maire, Michel Roy, et son conseil municipal ont fait preuve d’écoute et d’ouverture lors des témoignages liés à la situation de la grotte.

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

L’accès à la grotte par véhicule est interdit, quoique les piétons puissent encore accéder au site à leurs risques.

Commentaires

4 juin 2019

Angele LHeureux

La grotte de Ville Marie est et sera toujours notre patrimoine . Toutes les fois que je visite mon petit coin de pays, mes enfants et moi allons à la grotte nous recueillir. C'est un lieu important et sacré pour nous et pour tous les gens de notre beau comté. On veux tous la garder belle et accueillante pour de longues années.....

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média