Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

05 juin 2019

Patrick Rodrigue - prodrigue@lexismedia.ca

Une première en 33 ans pour l’UQAT

Une soixantaine de chercheurs de partout au Québec se pencheront sur les sols de la région

Mine_Lapa

©Agnico Eagle

Le programme comprend notamment une visite du site en réhabilitation de la mine Lapa d’Agnico Eagle.

Une soixantaine de chercheurs de partout au Québec ont décidé de se réunir à l’UQAT dans le cadre du congrès annuel de l’Association québécoise de spécialistes en sciences du sol. C’est la première fois que cet événement, qui en est à sa 33e édition, se tient en Abitibi-Témiscamingue.

Du 11 au 14 juin, les chercheurs aborderont notamment les questions des activités minières, forestières et agricoles dans un climat en changement. Ils en profiteront aussi pour découvrir les particularités des sols de la région, qui portent des noms poétiques tels que luvisols et gleysols à argiles varvées.

Pour l’UQAT, il s’agit d’une occasion unique. «C’est une grande fierté de collaborer à l’organisation de cette édition et d’avoir la chance de présenter le potentiel de nos sols», a souligné Vincent Poirier, professeur spécialiste des sols basé à la Station de recherche agroalimentaire de Notre-Dame-du-Nord.

Parmi les activités au programme figurent, bien entendu, des conférences, mais aussi des visites à l’extérieur, notamment le site en réhabilitation de la mine Lapa d’Agnico Eagle, d’une érablière à Rémigny et de trois fermes du Témiscamingue.

Publicité

Défiler pour continuer

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média