Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 juin 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Des duchesses et des ducs: non, des ambassadeurs

Le Carnaval de Lorrainville innove pour sa 55e édition

Carnaval Lorrainville

©Gracieuseté : Imagin'Art

Les quatre secteurs du Témiscamingue sont représentés cette année. Reconnaissez-vous les 10 ambassadeurs et ambassadrices de l’événement?

Ce n’est pas le froid de juin qui incite à parler de carnaval d’hiver, mais bien le dévoilement des nouveautés du Carnaval de Lorrainville. Après avoir fait ressusciter les duchesses, voici que le comité organisateur accueille des hommes dans ses rangs.

«Pour cette 55e édition, nous avons deux hommes qui se joignent aux duchesses, d’où le changement d’appellation. On ne parlera plus de duchesses, mais d’ambassadrices et d’ambassadeurs, a spécifié le président de l’événement, Simon Gélinas. Ils seront 10 et leur rôle sera exactement le même qu’était celui des duchesses. C’est-à-dire faire la promotion de l’événement tout en représentant leur commanditaire. De plus, cette année, pour une première fois, nous aurons un représentant du secteur Sud.»

Rompre avec les stéréotypes

Ce n’est pas la première fois que le Carnaval de Lorrainville rompt avec les stéréotypes liés aux duchesses. Dès le retour de celles-ci, voilà quelques années, le comité organisateur avait opté pour des duchesses représentant la femme dans ses différents aspects.

«Nous nous étions éloignés de la jeune demoiselle pour faire place aux mamans, aux professionnelles, à des femmes qui représentent l’ensemble de notre communauté. Notre événement est familial, intergénérationnel. Il allait de soi que nos duchesses soient à cette image», a rappelé M. Gélinas.

«Pour cette 55e édition, nous avons deux hommes qui se joignent aux duchesses, d’où le changement d’appellation. On ne parlera plus de duchesses, mais d’ambassadrices et d’ambassadeurs» - Simon Gélinas

Développer le sentiment d’appartenance

Le rôle des ambassadeurs consiste à vendre des billets pour un tirage dont les profits seront remis à différents organismes de la communauté. Selon Simon Gélinas, cette façon de faire contribue à développer le sentiment d’appartenance envers le Carnaval.

Pour cette édition, le Carnaval remettra des bourses de 500 $ dans le cadre de la persévérance scolaire aux écoles primaires et secondaires de Témiscaming, Latulipe et Notre-Dame-du-Nord ainsi qu’à l’école primaire de Guigues.

«En février prochain, nous ferons la tournée de ces écoles pour remettre les bourses, a fait savoir le président. Par la même occasion, nous disons aux élèves que le Carnaval, c’est aussi pour eux, que nous contribuons à leur développement. C’est une façon de développer leur sentiment d’appartenance envers l’événement.»

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média