Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 juin 2019

Thierry de Noncourt - tdenoncourt@lexismedia.ca

La Ville veut restaurer l’accès au mont Chaudron

Le coût du projet est estimé à 72 000 $

Mont Chaudron Cheminis Rouyn-Noranda

©Photo L’Éclat/Le Citoyen – Patrick Rodrigue

L’accès au mont Chaudron, ce trésor naturel de Rouyn-Noranda, sera peut-être plus facile bientôt.

La Ville de Rouyn-Noranda envisage de refaire l’accès au sentier qui mène au sommet du mont Chaudron (Cheminis). Celui-ci est rendu difficile à cause de dégâts occasionnés à la route lors de la rupture d’un barrage de castors, survenue il y a quelques années.

La Ville a donc soumis une demande de subvention au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en vue de permettre un accès facile au stationnement qui donne accès au sentier. Actuellement, la route est difficilement carrossable par endroits et les randonneurs doivent souvent laisser leur véhicule en amont du chemin et marcher sur quelques centaines de mètres pour y accéder. 

Le coût du projet est estimé à 72 000 $. Il devrait être admissible à une subvention qui couvrirait 90 % des dépenses. La Ville mènera à bien les travaux uniquement si elle obtient la subvention demandée. 

Un inselberg à la frontière de l’Ontario 

La Ville fait valoir que le mont Chaudron est l’un des 20 trésors culturels de Rouyn-Noranda. En effet, le site est fréquenté par de nombreux randonneurs, bien que le sentier qui mène au sommet soit particulièrement escarpé, voire périlleux par endroits. Il n’est pas aménagé à proprement parler, mais il est entretenu par des usagers. 

Le mont Chaudron est un inselberg, une anomalie géologique. Il s’agit d’un petit massif qui domine significativement une plaine. Il culmine à 527 mètres, ce qui en fait l’un des plus hauts sommets de la région. Le plus haut, le mont Dominant totalise 566 mètres, tandis que l’altitude du mont Kanasuta atteint 500 mètres. Du sommet du Chaudron, il est possible d’apprécier la plaine abitibienne sur plusieurs dizaines de kilomètres. 

Le mont Chaudron accueille des couples de faucons pèlerins, une espèce protégée, qui viennent y nicher. 

Commentaires

7 juin 2019

Lisette Thivierge

Je suis parfaitement d'accord avec le projet cela fait parti de notre panorama régional il faut l'améliorer et le conserver avant que la province voisine se l’approprie

10 juin 2019

Pierre-André SIMARD

Belle initiative... j'aurai alors l'occasion de le franchir lors d'une de mes visites à mon fils qui habite à Rouyn-Noranda..

10 juin 2019

Roger A Langevin

I'm visiting the area this summer and looking forward to climb it. I live in Massachusetts but I always remember my childhood days in the Kanasuta area!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média