Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 juin 2019

Lucie Charest - lcharest@lexismedia.ca

Le rapport au territoire mis en lumière à la galerie du Rift

Francine Plante

©Lucie Charest - Le Citoyen Rouyn - La Sarre

Les œuvres de Francine Plante, membre de l’Atelier Cent Pressions, donnent un avant-goût des préoccupations soulevées dans l’exposition.

L’exposition estivale au Rift braque une lumière sur le rapport entre l’artiste et son territoire. Les visiteurs devraient y découvrir quels sont les liens qui unissent l’artiste et son habitat.

«On expose comment, au Témiscamingue, la proximité immédiate de la forêt mixte, des lacs et des rivières, l’agriculture et la ruralité influencent le travail des artistes, a soulevé Émilie B. Côté, coordonnatrice de la galerie. Que ce soit par le choix des matériaux, les thèmes et les sujets qui émanent de l’œuvre, la démarche de l’artiste est souvent ancrée dans le territoire, enracinée ou déracinée, mais questionne presqu’inévitablement le monde dans lequel il émerge.»

Du 7 juin au 15 septembre, une installation du collectif de l’Atelier Cent Pressions se déploiera dans une partie de la salle d’exposition. Les membres de l’atelier, fondé dans les années 1990, Francine Brouillard, Ginette Jubinville, Carol Kruger, Huguette Rocheleau, Josée Lefebvre et Francine Plante, présentent le résultat de leurs recherches sur une nouvelle technique d’estampe sur argile. En interrogeant le rapport à l’agriculture, à la terre et aux organismes génétiquement modifiés, elles articulent leur projet d’exposition autour de ce sujet actuel et universel.

«Que ce soit par le choix des matériaux, les thèmes et les sujets qui émanent de l’œuvre, la démarche de l’artiste est souvent ancrée dans le territoire» - Émilie B. Côté

Artistes en résidence

Dans l’autre espace de la galerie, trois artistes originaires du Témiscamingue se succéderont lors de résidences de création. Ils créeront donc devant public sous le thème du territoire, invitant les visiteurs à prendre part au processus de création et à la réflexion derrière la thématique. Le fruit de leurs expérimentations sera ensuite laissé sur place, à titre de témoin du travail effectué.

Lers artistes invités sont Émilie B. Côté, en résidence du 27 juin au 4 juillet, Joanne Poitras, les 4 et 13 juillet, et Dominic Lafontaine, du 5 au 9 août.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média